Kais Saïed et Recep Tayyip Erdogan ont discuté de la Libye

Recep Tayyip Erdogan

Lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre mercredi avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, le président de la République a tenu à préciser que les discussions ont notamment porté sur la situation en Libye sous ses différents aspects.

« En aucun cas, la question de la redéfinition des frontières et de l’accord entre la Turquie et la Libye n’a été abordée. Lors de l’entretien avec le président turc Recep Tayyip Erdogan », a-t-il affirmé.

« Cette question ne concerne pas la Tunisie, ni dans sa relation avec la Turquie ni avec la Libye », a-t-il encore ajouté.

L’entretien a par ailleurs porté sur les relations bilatérales entre la Tunisie et la Turquie. Et ce, dans les domaines économique, de la santé, de l’agriculture et des échanges commerciaux. Et les moyens de les développer d’une manière équilibrée.

Saied a indiqué, dans ce sens, que la rencontre a été l’occasion de soulever certaines questions en suspens en attendant la formation du nouveau gouvernement.

La courte visite du président turc en Tunisie n’a pas été annoncée aux médias. Recep Tayyip Erdogan a mis en avant les défis auxquels le peuple libyen se trouve aujourd’hui confronté. Il a insisté sur la nécessité du dialogue inter-libyen pour une issue de crise.

Il a regretté, dans la foulée, l’absence de la Tunisie. Ainsi que de l’Algérie et du Qatar du processus de Berlin sur la Libye. Ces trois pays qui, selon lui, « connaissent plus que d’autres la situation dans ce pays ».

En outre, Erdogan a critiqué les nombreuses parties qui veulent imposer des sanctions à la Libye.

Il a assuré que son pays garde un contact permanent avec le gouvernement légal de Fayez Al-Sarraj. Recep Tayyip Erdogan a rappelé le mémorandum d’entente signé en Turquie entre les deux pays.

Au final, Erdogan s’est interrogé sur la présence de forces étrangères en Libye. Il a tenu à préciser que son pays n’agit que s’il est invité à le faire.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here