Habib Jemli : je formerai un gouvernement apolitique

Habib Jemli - l'économiste maghrebin

Contre toute attente, le Chef du gouvernement chargé Habib Jemli a annoncé qu’il se chargera de former le gouvernement. Et ce sans consultation et sans concertation avec n’importe quel parti politique.

Lors d’une conférence de presse tenu ce soir à Dar Edhiafa, Habib Jemli n’a pas manqué de tirer à boulet rouge contre les partis politiques participant au processus de la formation du gouvernement. De même, il a déploré le fait que la Tunisie ait perdue trop de temps. Il soutient que la situation actuelle de la Tunisie urge.  De ce fait, il n’est plus possible de patienter d’après lui.

Habib Jemli a balayé d’un revers de la main toutes les attentes des partis politiques. Car, il affirme que son gouvernement sera apolitique! Le candidat à la Primature  a exposé les efforts qu’il a faits. Et ce pour rapprocher les points de vue des partis politiques. Mais en vain. Il a fini par  reconnaître que ses efforts ont été soldés par un échec.

Jemli a fait part de son étonnement de la décision d’Attayar et du mouvement Echaâb  de se retirer des négociations. Il avance, également, que ces prises de position ont entravé le processus de la formation du gouvernement.  Dans le même contexte, il a exprimé son étonnement quant à la volonté des deux partis de s’accaparer plusieurs ministères de souveraineté.

Pourquoi former un gouvernement apolitique ?

Pour justifier sa volonté de former un gouvernement apolitique, Habib Jemli affirme que la situation actuelle est marquée par  des tractations et tiraillements entre les blocs parlementaires. De ce fait, il n’est plus question de croiser les bras. Par ailleurs, il précise que les membres de son prochain gouvernement seront des compétences. Deux critères seront de mises : l’intégrité et la non-implication dans le monde politique.

L’annonce tant attendu ne se fera pas attendre

Le chef du gouvernement désigné a annoncé qu’il fera part prochainement de  la composition de son équipe ministérielle.  Il informera tous les partis politiques de son choix. Et ce, avant de de se présenter à l’Assemblée des représentants du peuple. «  Que tout le monde assume sa responsabilité »

L’intervenant a affirmé, par ailleurs, que les prochains ministres ne doivent pas être impliqués dans des affaires de corruption.   A la fin de son discours, Habib Jemli affirme qu’il  ne défend aucun parti. Même le mouvement Ennahdha qui est le parti qui a proposé son nom à la Primature. «  Même Rached Ghannouchi a accepté cette condition » lance-t-il.  A la fin de son discours, il affirme que le programme gouvernemental est en cours de préparation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here