La STEG lance le paiement des factures à partir d’un téléphone

STEG - L'Economiste Maghrébin

La Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz – STEG lançait, jeudi, une nouvelle prestation de paiement des factures. Et ce, via le téléphone portable, grâce à la technologie USSD.

Ainsi, ce service est destiné aux « abonnés Basse tension », disposant de cartes bancaires ou de cartes prépayées et affiliés à l’un des opérateurs de télécommunications (Ooreedo, Télécom et Orange).

Dans ce cadre, la STEG, la Société Monétique Tunisie (SMT) et la Société Tunisienne de Banque (STB) ont signé une convention.

En effet, « ce nouveau mode de paiement des factures s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la qualité des produits et des services rendus à la clientèle. Et le développement des services basés sur les nouvelles technologies de l’information ». C’est ce qu’indiquait Moncef Harrabi, le PDG de la STEG, lors d’une conférence organisée à Gammarth.

Par ailleurs, Harrabi rappelle que la société a lancé, ces dernières années, une série de nouveaux services. Et ce, pour mettre à la disposition de la clientèle, des services de proximité. De même que pour diversifier les moyens de paiement électronique et les canaux de communication et améliorer le recouvrement des factures. Il s’agit, notamment, de la domiciliation bancaire ou postale, de la mensualisation des factures et du paiement via les bureaux de poste ou le site web de la STEG.

En outre, il précise que le nombre des opérations de recouvrement électronique a atteint les 235 mille opérations. Celles-ci représentent des recettes à hauteur de 37 millions de dinars (MD), à fin novembre 2019; contre 126 mille opérations (soit des recettes de 17 MD), en 2015.

1700 MD de dettes

Néanmoins, pour ce qui est des dettes de la société, il reste beaucoup à faire. A cet égard, le responsable affirme qu’elles s’élèvent, actuellement, à 1700 MD. Avec notamment des dettes de près de 900 MD contractées par les sociétés publiques et les départements de l’Etat.

De plus, Harrabi annoncé que la Société se penche sur plusieurs projets de numérisation des services. Dont le service d’envoi de factures par email, afin de permettre au client de sauvegarder ses factures électroniquement.

Car, pour Khaled Bettayeb, directeur général de la SMT, « cette prestation permettra d’éviter aux Tunisiens des déplacements inutiles et de la perte de temps ».

En effet, notons que la STEG envoie, chaque année, environ 25 millions de factures. Soit environ 100 mille factures quotidiennement.

De son côté, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, souligne l’impératif de s’adapter aux nouvelles technologies et de s’inscrire davantage dans les nouveaux services high tech. Et ce, tout en valorisant les nouvelles applications conçues par nos jeunes start-up.

De ce fait, le ministre a salué l’effort de la STEG pour améliorer ses services, ainsi que pour la diversification et le renforcement de sa production électrique. Feriani rappelle que la Société est engagée dans plusieurs projets, dans ce sens.

D’après lui, la centrale électrique de Borj El Amri- Mornaguia, qui dispose d’une capacité de production de 624 mégawatts, entrera en fonctionnement très prochainement. La deuxième centrale électrique écologique à cycle combiné de Radès (450 Mw) sera, quant à elle, fonctionnelle durant la saison estivale 2020.

« Une fois que ces deux centrales seront fonctionnelles, avec une capacité supplémentaire de près de 1000 Mw, on ne verra plus de black out en Tunisie », a t-il affirmé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here