L’UTAP revendique la refonte du secteur agricole

utap - l'économiste maghrebin

30% de la production agricole tunisienne est détruite. Affirme Abdelmajid Zar, président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

C’est ce que déclare le président de la centrale agricole ( UTAP )  aux médias. Et ce, suite à son entretien avec le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi. En effet,  la hausse du coût de la production et la baisse des prix de vente ont eu raison de la patience de certains agriculteurs. Lesquels préfèrent détruire leur récolte plutôt que de la vendre à perte.

Par ailleurs, il affirme la nécessité de mettre en place une ligne de financement dédié aux agriculteurs. Afin de faciliter l’accès au financement. Il y a lieu également de réviser les taxes qui grèvent le budget des agriculteurs. Dans le même contexte, il a pointé du doigt, la longueur des démarches administrative pour l’investissement agricole.

Le président de l’UTAP a expliqué que les semences adaptées au climat en Tunisie ne sont pas subventionnées, révélant que les usines de transformation n’ont pas la capacité d’absorber une production de fruits surabondante. En effet, 33% de la production des fruits n’a pas été transformée en 2018.

Il convient de rappeler que parmi les problèmes majeurs du secteur figure l’endettement des agriculteurs. D’ailleurs, la central agricole revendique le rééchelonnement de l’endettement des agriculteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here