L’UGET appelle à l’arrêt de la « privatisation de l’enseignement supérieur »

UGET

La secrétaire générale de l’Union générale des étudiants tunisiens – UGET, Warda Atig, exprime son souhait de voir le nouveau gouvernement œuvrer, réellement, à l’annulation de ce qu’elle qualifie de « projet de privatisation de l’université publique ».

En effet, la S.G de l’ UGET Warda Atig déclare que l’actuelle réforme de l’enseignement supérieur repose sur sa privatisation. Et ce, via l’implication des entreprises, des sociétés privées et des institutions financières. Elle s’exprimait, en marge de sa rencontre avec le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli. Elle se déroulait dimanche, à Dar Dhiafa, à Carthage; dans le cadre des concertations pour la formation du nouveau gouvernement.

Cependant, la S.G de l’Union générale des étudiants tunisiens estime que sa rencontre avec Jemli représente un message d’assurance de la part du chef du gouvernement désigné. Notamment concernant la réforme de l’enseignement supérieur. Mais aussi les recrutements et les problèmes sectoriel, pédagogique et académique, avance-t-elle.

De même, elle indique qu’il était question également du dossier des fichés par la police. Et qui n’ont pas encore obtenu d’emploi, confirme-t-elle.

Au final, la secrétaire générale de l’ UGET souligne la volonté de poursuivre la lutte pour la défense de l’enseignement supérieur public et de l’université tunisienne.

Source: TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here