Job Fair : l’Université doit s’ouvrir sur le monde de l’entreprise

Job Fair 6ème édition Tunisie

Lors de la 6ème édition de la Job Fair, organisée le 05 novembre à la la South Mediterranean University (SMU), la co-création était à l’honneur.

Cette édition de la Job Fair a regroupé 437 participants dont des diplômés et des étudiants de la SMU. Ainsi que d’autres institutions universitaires étatiques et privées.

Elle a, également, réuni plus de 20 entreprises de différents secteurs économiques. A savoir EY, Délice Danone, Mantu, 3S, RBK, ODDO BHF, Talents By Tayara, Monoprix, Aziza, Force Management, Promofood, BIAT, Mazars, Grant Thorton, SIALA Group, Adecco, Bee, Bacosport Group, Golden Yasmin Hôtels et la Société Tunisienne de Verrerie.

Y ont pris part le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, le président-fondateur de la SMU Mahmoud Triki, et le PDG de Demola Global Oy, Ville Kairamo.

Job Fair intervenants

A cette occasion, Mahmoud Triki a évoqué la nécessité d’ouverture sur le monde de l’entreprise. « La rapidité des changements que nous vivons aujourd’hui impose à l’Université de s’ouvrir sur le monde de l’entreprise. Et ce, à travers des formations en alternance, stages, visites d’entreprises mais ce n’est pas suffisant », a-t-il précisé.

Et d’ajouter : « À la SMU, nous invitons les entreprises à s’impliquer dans le processus d’apprentissage de nos étudiants. Notamment autour de projets qui les motivent, qu’ils peuvent s’approprier. Et auxquels ils peuvent contribuer et s’engager. Être étudiant à la MSB ou à la MedTech, c’est bénéficier de méthodes pédagogiques innovantes. Tout en favorisant le développement des compétences en leadership, communication et teamwork. Notre approche d’enseignement permet aux étudiants d’être productifs et efficaces dès leur premier jour d’embauche. Nous ne formons pas des étudiants. Mais nous formons des collaborateurs et des dirigeants de demain».

La spécificité de l’écosystème tunisien nécessite une forte coopération

Slim Feriani a souligné, quant à lui, que la spécificité de l’écosystème tunisien nécessite une forte coopération de toutes les parties prenantes. Et ce, pour atteindre l’objectif de création de valeur sociale et économique.

Il a relevé l’importance de bâtir le capital. Tout en valorisant le concept de réseautage et son impact sur l’employabilité des jeunes tunisiens sur le marché de l’emploi.

De son côté, Ville Kairamoa a présenté la plateforme finlandaise innovante Demola. Qui s’appuie sur l’importance de l’apport multidimensionnel à la performance des entreprises et l’employabilité des jeunes.

En amont de la 6ème édition, la SMU a organisé un « Career Starter Day » destiné à aux étudiants. Notamment pour les préparer aux entretiens d’embauche et de stage. Et ce, de l’apprentissage d’écriture de CV aux interviews trainings en passant par l’online branding.

Notons que la Job Fair s’est achevée par une conférence-débat et un workshop ayant pour  thème « Mentors/Mentees ».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here