Transferts : 18% des flux sortants extra-UE sont dirigés vers l’Afrique du Nord

flux sortants

Les sommes d’argent envoyées par les résidents de l’Union européenne (UE) dans les pays hors-UE (transferts personnels) s’élevaient à 35,6 milliards d’euros. Contre 32,6 mrds en 2017. Et ce, selon les données de l’Eurostat, en 2018.

En effet, la majorité des flux sortants extra-UE est dirigée vers l’Asie (21% des flux sortants extra-UE). Suivent: l’Afrique du Nord (18%); les pays européens hors-UE (16%); l’Afrique centrale et australe (14%); et l’Amérique du Sud (13%).

Par ailleurs, les flux entrants dans l’UE ont atteint 10,9 milliards d’euros en 2018. Ils sont inchangé comparés à 2017. Ainsi, il en résulte un solde négatif (-24,6 mrds d’euros) pour l’UE avec le reste du monde.

Notons que la majorité des transferts personnels se compose de flux d’argent envoyés par les migrants dans leur pays d’origine.

Parmi les États membres pour lesquels les données sont publiées, les flux sortants de transferts personnels en 2018 ont été les plus élevés depuis la France (11,4 mrds d’euros). Suivie par l’Espagne (7,7 mrds), le Royaume-Uni (7,0 mrds), l’Italie (6,5 mrds) et l’Allemagne (5,2 mrds).

Les plus fortes proportions des flux sortants extra-UE sont en Slovénie (88%), en Belgique (85%), en Italie et en Pologne (83% chacun), aux Pays-Bas et au Portugal (82% chacun) et en France (78%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here