La FTF porte plainte contre I Watch pour diffamation

La FTF

La Fédération Tunisienne de Football FTF  démentait énergiquement les déclarations du représentant de I Watch. Elles sont relatives à une supposée affaire de corruption.

En effet, le torchon brûle entre la FTF et l’ONG de lutte anti-corruption I Watch « Ana Yakidh ». Ainsi, l’instance du football annonce avoir porté plainte contre l’association. Et ce, pour « diffamation et accusations gratuites et infondées de corruption dans l’importation des équipements des équipes nationales ».

Suspicion de collusion

Mais, revenons aux faits. Lors de l’émission sportive diffusée sur la chaîne de télévision Attassia le 4 novembre en cours, Achref Aouadi représentant légal de I Watch lançait une bombe en direct. Il accusait la FTF d’être de collusion avec une entreprise privée. Elle lui accorderait le privilège d’importer les équipements sportifs.

Selon ses dires, la FTF aurait adressé une requête au ministère des Finances. Aux fins d’exonérer cette société des taxes d’importation. Et ce, dans le but d’importer des équipements et des maillots frappés du sigle de la sélection nationale de football. Avec pour finalité de les vendre au public.

Par ailleurs, rappelons que l’ONG de lutte anti-corruption n’en est pas à sa première accusation. Puisqu’elle publiait déjà, il y a quelques mois, un rapport parlant de suspicion de corruption. une corruption liée à la signature d’un contrat d’un montant de 500 mille euros avec Kappa, le nouvel équipementier de la FTF.

Démentis en bloc

De ce fait, réagissant à ces graves accusations, la FTF charge un avocat de lancer les procédures de plainte pour « fausse accusation. Il apportera toutes les preuves aux autorités judiciaires compétentes », lit-on sur sa page officielle Facebook. En outre, la Fédération dément « en bloc ces allégations infondées et qui n’ont aucune preuve réelle ou légale. De telles accusations infondées touchent à l’image de l’instance qui s’occupe du football en Tunisie ».

De plus, le communiqué poursuit: « Tous les costumes de l’équipe nationale étaient fournis gratuitement à la Fédération par une société étrangère privée. Quant aux opérations d’importation, elles ont été effectuées en toute transparence. Et ce, en coordination avec les services de la douane, comme en témoignent les documents approuvés pour ces opérations ».

En clair, ces documents montrent avec précision la quantité et la marque des produits importés. Avec l’assurance que la totalité de la quantité a été utilisée uniquement pour le bénéfice d’équipes nationales de toutes catégories. Et qu’elle n’a jamais été proposée à la vente dans des magasins de sport privés ».

Et de conclure: « Tous les équipements importés par une société privée étrangère n’ont jamais été exposés pour la vente dans les magasins privés d’articles de sport », précise la FTF. D’ailleurs, elle se dit disposée à fournir aux autorités judiciaires compétentes toutes les preuves et documents attestant de son innocence.

1 COMMENTAIRE

  1. « Tous les costumes de l’équipe nationale étaient fournis gratuitement à la Fédération par une société étrangère privée ». Ah bon? Et pourquoi cette société étrangère offrirait les costumes? En contrepartie de quel service?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here