Fermeture d’une université privée et audit approfondi pour sept autres

parcours de formation

Une première dans l’histoire des universités privées. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique  procédait, mercredi, à la fermeture  d’une université privée.

En effet, le ministre de l’Enseignement supérieur a dévoilé cette information. Et ce, en marge de la cérémonie de la Fête de la science organisée à la Cité des sciences à Tunis.

Outre cette mesure, le ministère a soumis sept autres établissements d’enseignement supérieur privé à un audit global. D’ailleurs, le ministère se base dans ces procédures sur un rapport officiel. Il s’agit du dernier rapport de la Cour des comptes. Il fait le bilan sur plusieurs infractions commises par des établissements d’enseignement supérieur privés. Par ailleurs, le ministère n’a pas communiqué sur le nom de l’université privée en question.

De la nécessité d’appliquer la loi

Slim Khalbous, ministre de l’Enseignement supérieur, affirme que cette procédure est le résultat d’une commission d’enquête qui a commencé son travail, suite à la lecture du rapport. Elle a pris contact avec toutes les universités privées pour les auditer. D’ailleurs, le ministre a souligné l’importance de se conformer à la loi. Et de rappeler l’importance de respecter les standards éducatifs internationaux.

D’ailleurs, le ministre a affirmé que la décision du ministère de limiter les recrutements effectués par les universités privées aux titulaires de doctorat, comme condition sine qua non à l’attribution des autorisations de travail, a contribué à un accroissement de 50%, dans le nombre des doctorants recrutés par les universités privées durant les deux dernières années.

Un projet de budget à l’appui de la productivité scientifique

En outre, le ministre fait savoir que le projet de budget du département de la recherche scientifique pour l’exercice 2020 prévoit une nouvelle mesure. Il s’agit de l’attribution d’une prime à la productivité scientifique. Cette décision inclura directement les chercheurs et les inventeurs. Elle ne se limitera plus aux structures de recherche et aux laboratoires, comme il a été précédemment établi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here