Une récolte record d’huile d’olive de près de 350 mille tonnes

prix des olives

Une récolte record d’huile d’olive est attendue pour la campagne 2019-2020. Elle s’élève à 350 mille tonnes. Soit largement plus que le double de la récolte de la saison 2018-2019 (140 mille tonnes).

A cet égard, le meilleur record national de production de l’huile d’olive jusque-là s’élevait à 340 mille tonnes, en 2015. C’est ce qu’indique Ezzeddine Chalghef, DG de la production agricole, au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

En effet, il précise que la moyenne annuelle de production nationale, durant ces dernières années, est de l’ordre de 180 mille tonnes.

Ainsi, « le gouvernorat de Sfax se situe en tête des régions productrices de l’olive et l’huile d’olive; avec 17% de la production nationale. Suivent Mahdia (14%), Sidi Bouzid, Sousse et Kairouan », note-t-il.

Et d’ajouter, que « 20% seulement de la production tunisienne s’oriente vers le marché local. Alors que le reste (80%) est destiné à l’exportation. Vers 50 destinations internationales, dont le plus grand marché est celui de l’Union Européenne. Il accapare, à lui seul, 70% de nos exportations ».

Par ailleurs, « la quantité d’huile d’olive exportée durant la saison 2018/2019, jusqu’à fin septembre, s’élève à 148 mille tonnes.

Renforcer le positionnement de la Tunisie

Pour ce qui est de l’huile d’olive conditionnée, la Tunisie a exporté 18700 tonnes d’une valeur de 246 millions de dinars (MD). De même, la Tunisie exportait 37500 tonnes d’huile d’olive biologique, d’une valeur de 416 MD ».

En outre, « l’effort d’exportation se poursuivra jusqu’à fin octobre. Nous tablons sur un total d’exportation à hauteur de 160 mille tonnes, pour cette saison ».

Pour ce qui est de la saison 2019-2020, Chalghef fait savoir que la Tunisie pourrait regagner son deuxième rang d’exportateur mondial, après l’Espagne. Avec une quantité vendue à l’extérieur qui s’élèverait entre 200 et 250 mille tonnes. Et surtout avec la baisse de la production prévue dans un nombre de marchés concurrents.

Dans ce cadre, le directeur général souligne l’impératif de regrouper les professionnels de cette filière dans une structure unique. Afin de renforcer le positionnement de la Tunisie à l’étranger et parvenir à conquérir de nouveaux marchés.

Au final, notons que les oliveraies accaparent une superficie de 1,9 million de ha. Ce qui représente plus de 1/3 des terres agricoles à l’échelle nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here