Lancement du programme Nouvelle génération d’entrepreneurs à Tunis

nouvelle génération d'entrepreneurs - l'économiste maghrébin
photo : One Morning in Tunisia by D@LY3D

Le ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi et la municipalité de Tunis ont signé vendredi un accord. Et ce,  dans le cadre du programme « Nouvelle génération d’entrepreneurs-municipalités ». L’accord porte sur le lancement de micro-projets. Objectif: aider les collectivités locales à mettre en œuvre des projets de prestation de services.

Cet accord a pour objectif de promouvoir le développement local et régional. Il vise également à fournir des postes d’emploi aux diplômés de l’enseignement supérieur. Le projet vise, entre autres, à aider cette catégorie à s’installer à leur compte. Les secteurs concernés sont déjà cités dans l’article 240 du code des collectivités locales. Ainsi, nouvelle génération d’entrepreneurs  se veut un créateur d’emploi.

Cet accord permettra aux candidats désirant travailler à leur compte de créer des petites entreprises avec un investissement inférieur à 200 mille dinars. Le coût global de ce projet est estimé à 1.5 million de dinars sous forme de crédits. C’est la BTS qui se charge d’accorder ses crédits.

En effet, le projet prévoit également l’encouragement et l’encadrement des jeunes diplômés inscrits dans les bureaux de l’emploi pour la création de 4 entreprises exerçant dans le domaine du balayage manuel des rues, 3 entreprises dans le domaine de la gestion des espaces verts et deux autres entreprises dans le domaine de l’entretien des cimetières.

Par ailleurs,  le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi a publié, hier, 11 octobre les appels à candidatures sur son site officiel. D’ailleurs, les deux partenaire ont choisi le 25 octobre comme date limite pour le dépôt des dossiers.

Le programme Nouvelle génération d’entrepreneurs garantit la création de postes d’emploi selon les besoins du marché. Il aidera les municipalités à assurer leurs tâches au service des citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here