Lancement de la campagne de sensibilisation sur l’énergie «Taketna»

taketna - l'économiste maghrébin

La campagne de sensibilisation à l’importance du secteur de l’énergie «Notre énergie» (Taketna) a démarré, mercredi. Et ce  par le lancement d’une plateforme électronique dédiée au secteur. Elle vise à inciter les Tunisiens à rationaliser leur consommation énergétique.

Cette plateforme, actuellement disponible en langue française, et dont l’adresse électronique est www.taketna.tn, regroupe toutes les données et les statistiques se rapportant au secteur énergétique, ainsi que la présentation de la stratégie nationale de maîtrise de l’énergie et des principaux projets à réaliser dans le domaine de la maîtrise de l’énergie.

Les responsables de cette plateforme se sont engagés à concevoir, prochainement, deux nouvelles versions en arabe et anglais. Ils assurent que le site sera interactif, en offrant des réponses aux différentes questions relatives au secteur.

En effet, le ministre auprès du chef du gouvernement, chargé des Grandes réformes, Taoufik Rajhi, a fait savoir que ladite campagne est le fruit du dialogue national sur l’énergie. La présidence du gouvernement a  organisé ce dialogue le 30 mai 2019.  La campagne  permettra de consacrer le principe de la transparence et de libre accès à l’information énergétique.

Taketna : vers plus de transparence

D’après lui, l’ensemble des contrats de prospection, d’exploration et d’extraction dans le secteur des hydrocarbures seront publiés sur cette plateforme. Et seront, ainsi, à la portée des citoyens, des professionnels et même des investisseurs étrangers.

Pour ce qui est du système de compensation, il a estimé qu’il est inadmissible de voir des personnes aisées profiter de la subvention (produits alimentaires, énergie…). Laquelle coûte à l’Etat un budget annuel d’environ 5,5 milliards de dinars.

Dans ce cadre, il a souligné l’impératif d’orienter la subvention vers les personnes qui en ont besoin. Il estime que les programme de réforme du système de compensation sont multiples. Mais ils restent tributaires «de l’appui politique et partisan, ainsi que de l’existence d’un consensus entre les différents intervenants».

De son côté, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, a fait savoir que la mise à exécution des différents programmes en matière d’énergie et de projets de maîtrise de l’énergie, permettra à la Tunisie de réaliser des taux de croissance variant entre 2 et 3%, en 2020 et 2021.

Il a passé en revue les différents projets énergétiques. Il cite  le projet Nawara de gaz naturel (1,6 milliard de dollars), et le renouvellement du contrat du gazoduc.  Outre les projets des énergies renouvelables, notamment celui de la production de l’électricité via l’énergie solaire, dont les investissements s’élèvent à 1200 MD.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here