I Watch – Campagne électorale : les candidats les plus sponsorisés sur Facebook

I Watch

Quatre candidats à l’élection présidentielle ont dépensé plus d’argent que tous leurs adversaires. Et ce, pour s’assurer le soutien des pages du réseau social facebook. C’est ce qu’annonce le président de l’organisation I Watch, Achref Aouadi.

Ainsi, les quatre candidats en question sont Youssef Chahed, Abdelkrim Zbidi, Nabil Karoui et Mehdi Jomaa. C’est ce que relève la conférence de presse tenue jeudi par I Watch à Tunis. Et ce, après l’observation sur les réseaux sociaux de la campagne électorale relative au premier tour de l’élection présidentielle anticipée. Car I Watch choisissait de surveiller les activités de 16 candidats sur Facebook. A commencer par les pages qui sont favorables ou hostiles aux candidats. Ou encore celles qui soutiennent plus d’un candidat surnommées « les pages de l’ombre ».

Par ailleurs, I Watch s’est également appuyé sur le travail de son équipe d’observateurs. Laquelle se chargeait de superviser les activités des candidats cités sur le terrain. Et ce durant toute la période de la campagne électorale et le jour de scrutin.

Et l’équipe d’observateurs de « I Watch » a constaté plusieurs dépassements concernant le fait que les pages officielles des candidats ne suivaient pas le même rythme au niveau de la publication. Certaines pages étaient plus interactives que d’autres. Alors qu’un bon nombre de pages officielles ont été des supports pour la publicité politique et la propagande mercantile.

Pages d’ombre!

Cependant, M. Aouadi révèle à ce propos l’existence de « pages d’ombre ». Lesquelles soutiennent toujours les mêmes candidats avec un contenu propagandiste. Alors qu’elles ne sont pas reconnues comme étant des pages officielles. Il a également mis l’accent sur les activités de « propagande noire » de certaines pages spécialisées dans le dénigrement des candidats. Sans compter la violation du silence électoral par certains candidats au scrutin présidentiel de 2019.

De même, le président de I Watch signale l’utilisation du site « Wikipédia » à des fins de désinformation contre les candidats. Soit en supprimant certaines informations les concernant. Soit en ajoutant des données erronées. Ou encore en recourant à la diffamation dans les articles publiés sur ledit site.

Aouadi a cité comme preuve, dans ce sens, les pages facebook de Nabil Karoui et Youssef Chahed.

Au final, Achref Aouadi exhorte la justice à prendre toutes les mesures nécessaires contre les crimes électoraux. Et à dénoncer les pages facebook qui dénigrent les candidats.

Cela passe par l’instauration de lois claires contre les phénomènes de violence, l’incitation et les discours appelant à la haine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here