Anouar Maârouf : le fonds des fonds sera lancé avant la fin de l’année

Anouar Maârouf

Le fonds des fonds servira au financement des startup et des entreprises innovantes. Son lancement se fera avant la fin de l’année en cours. C’est ce qu’assure, mardi, Anouar Maârouf, ministre des Technologies, de la Communication et de l’Economie numérique.

Ainsi, le ministre souligne que le fonds des fonds est actuellement en cours de finalisation. Tels sont ses propos, en marge de la tenue à Tunis les 24 et 25 septembre de la deuxième édition d’Afric’Up (African Startup Summit).

Il a, en outre, signalé que la Tunisie signera ce mardi une déclaration d’intention pour adhérer au fonds africain. Celui-ci, créé dans le cadre de Smart Africa , sera dédié aux startup africaines.

Maârouf a signalé que, depuis son adhésion à l’alliance Smart Africa, la Tunisie a œuvré à améliorer le cadre législatif. Ainsi elle a élaboré la loi Startup Act qui est entrée en vigueur. Elle vise à promouvoir et à créer des startup en Tunisie.

Le ministre a estimé que les perspectives sont ouvertes aujourd’hui aux jeunes, pour investir dans la technologie en Tunisie et en Afrique.

Pour la promotion du digital

Pour Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA, la Tunisie est un pays très avancé dans le domaine du digital et des startup. « La Tunisie se positionne comme un hub international dans le domaine du digital. On a un potentiel très important, une loi sur les startup et des jeunes très ambitieux », a-t-il dit.

Elloumi a indiqué qu’Afric’Up est un événement international très important. Il ouvre de grandes opportunités aux opérateurs dans le domaine du digital. Mais aussi dans tous les autres secteurs de l’économie.

« Le digital est un secteur très porteur. Il convient de mobiliser tous les moyens pour le promouvoir, aussi bien de la part du secteur public que du secteur privé », a-t-il souligné.

De son côté, Skander Haddar, organisateur de l’événement, a précisé que lors du Sommet des Chefs d’Etat à Kigali en mai 2019, la Tunisie s’est vu confier la mise en œuvre de l’événement Afric’Up dédié à l’innovation, à l’entrepreneuriat et à la valorisation des talents de la jeunesse africaine aux yeux du monde.

Il a ajouté qu’Afric’Up lance plusieurs défis. Ainsi en est-il du premier Makethon en Afrique, un concours 3D/VR pour imaginer la ville africaine du futur. De même pour la startup Pitch qui a à choisir 25 startup prometteuses. Une startup stage pour mettre en valeur 100 startup auprès des investisseurs internationaux. Tout cela outre un concours de la meilleure application mobile de commerce électronique African Awards.

Enfin, Haddar a souligné que la transformation numérique est devenue incontournable pour toutes les entreprises économiques et l’économie tunisienne. Ceci afin de promouvoir le développement et réduire le taux de chômage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here