Nouvelle étude sur les entraves à la compétitivité et l’accès aux marchés

Compétitivité Tunisie L'Economiste Maghrébin

Les obstacles à la compétitivité et le cadre juridique et législatif réglementant les secteurs des transports terrestre et maritime ainsi que les circuits de distribution. Tels sont les principaux axes de l’étude.

Tout d’abord, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Tunis, Donald Blome, indiquait que l’étude s’inscrit dans le cadre du programme américain Millennium Challenge Corporation (MCC) ou « défi du millénaire ». Ce programme vise à soutenir l’économie tunisienne. Et ce, moyennant l’amélioration de sa compétitivité et la création d’opportunités d’emplois.

Un moyen de prise des décisions

Puis, ce fut au tour du représentant du ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale de s’exprimer. Habib Zitoun précise que cette étude passe en revue les législations entravant la compétitivité; mais aussi l’accès aux marchés des opérateurs économiques et des entreprises. Et notamment celles portant sur les secteurs du transport terrestre et maritime; ainsi que les circuits de distribution.

En outre, le responsable souligne que le ministère exploitera cette étude réalisée en coopération avec l’OCDE. « Le ministre œuvrera à son application. Surtout qu’elle est considérée comme un moyen de prise de décisions qui s’imposent; afin de promouvoir lesdits domaines », poursuit-il.

De plus, M. Zitoun fait remarquer que cette étude a été préparée à la demande du programme MCC. Programme régissant la coopération entre la Tunisie et les Etats-Unis d’Amérique. Et ce, en matière d’investissement dans les secteurs de l’eau, de l’utilisation des moyens de communication modernes et la numérisation de l’administration.

Par ailleurs, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, précisait l’objectif de cette étude. Il s’agit, selon lui, d’évaluer le cadre juridique relatif à la compétitivité dans les domaines économiques en Tunisie. Et de lancer une série de réformes à ce propos.

De même, il ajoute que ladite étude évoque plus de 288 lois. Elle présente les principales problématiques et difficultés entravant l’accès au marché et la compétitivité économique entre tous les opérateurs économiques du pays.

Enfin, l’importance de cette étude réside également dans la création d’une dynamique économique et la facilitation de l’entrée dans d’autres domaines économiques. Et ce, afin d’éviter le monopole des grandes entreprises, en plus de la création de nouveaux emplois et de nouvelles entreprises économiques, conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here