Youssef Chahed : « Notre diplomatie doit être plus féroce »

Youssef Chahed Bourse de Tunis

Invité sur les ondes radiophoniques, Youssef Chahed, candidat de Tahya Tounes à la présidentielle, revient sur le rôle du président. Et ce, dans l’esprit de la constitution tunisienne. Un président qui doit savoir travailler avec tous les partis et tous les blocs parlementaires; sans discrimination et sans s’immiscer dans le travail du chef du gouvernement.

Ainsi, Youssef Chahed estime que la mise en place de la Cour constitutionnelle fait partie de ses priorités.

De plus, il ajoute : « Le rôle du président de la République est d’apporter des investissements et de frapper aux portes. Et si j’ai un conseil à donner une fois élu, c’est qu’il faut s’éloigner des calculs partisans. »

Et de poursuivre : « J’appelle tous les partis à se réunir y compris l’opposition. Pour se mettre d’accord et s’engager sur une feuille de route ».

Puis, Youssef Chahed déclare que s’il est élu, son premier voyage ce sera l’Algérie. Suivront des voyages à Bruxelles et en France. Sur la question de l’Algérie, il rappelle : « L’affaire algéro- algérienne est une affaire interne. Et nous ne devons en aucun cas nous immiscer dans leurs affaires. »

L’Aleca

Si la question de l’ALECA revient assez souvent, qu’en est-il vraiment? Youssef Chahed estime que c’est un papier politique contre lui. « D’ailleurs, je ne l’ai pas signé », dit-il.

Puis, il précise que la diplomatie étrangère doit être plus féroce. « L’espace européen, nous devons prendre les mesures qu’il faut pour l’intérêt de la Tunisie. Et revoir notre stratégie avec les pays subsahariens. »

En outre, pour ce qui est de la sécurité intérieure, M. Chahed répond : « Il est nécessaire de se concentrer sur la sécurité quotidienne du citoyen. Nous nous engageons à installer 100 000 caméras de surveillance  »

Enfin, il conclut : « C’est à la justice de trancher en ce qui concerne la chambre noire » et l’appareil secret.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here