Cercle Kheireddine : la campagne présidentielle est affectée par un climat de suspicion

Cercle Kheireddine -min

Le Cercle Kheireddine constate, avec regret, que son appel à tous les candidats de la mouvance démocratique et moderniste à se désister en faveur du candidat fédérateur le mieux placé, n’a pas eu de suite officielle.

Ainsi, le think tank déplore que certains candidats et partis politiques ne fassent pas preuve d’un respect absolu des institutions. Le Cercle Kheireddine regrette le manque de consistance de la plupart des programmes proposés par les candidats.

Par ailleurs, il exprime son inquiétude de la tournure prise par la campagne présidentielle. En effet, elle semble affectée par un climat de suspicion et des soupçons d’instrumentalisation des institutions et des moyens de l’Etat.

En conséquence, le Cercle attire l’attention des citoyens et de la société civile et politique. Et ce, sur la nécessaire préservation d’un climat de confiance. Afin que les élections ne dévient pas vers une remise en cause de nos acquis démocratiques et un affaiblissement des institutions représentatives.

De même, le think tank rappelle la fragilité du processus démocratique. Mais aussi de l’impérative nécessité de le protéger des risques de retour de la dictature sous de nouveaux visages, habits et discours. Et des dérives liées au populisme, à l’islamisme, à la corruption et au népotisme.

Car, « la démocratie repose, avant tout, sur une éthique et sur des valeurs morales », regrette le Cercle Kheireddine.

Un appel à toutes les Tunisiennes et à tous les Tunisiens

Alors, ces constatations amènent Le Cercle Kheireddine à lancer un appel solennel à toutes les Tunisiennes et à tous les Tunisiens. Pour qu’ils ne perdent pas confiance, qu’ils évitent l’abstention et se mobilisent pour voter. Et faire voter en masse le 15 septembre 2019, en faveur du candidat le plus apte à sauvegarder les acquis de la République et de la nouvelle démocratie tunisienne.

En outre, pour préserver la transparence et la crédibilité du processus électoral, Le Cercle Kheireddine appelle également l’ISIE et la HAICA à user rigoureusement et sans délai de toutes leurs prérogatives. De manière à garantir le traitement impartial de toutes les parties et la neutralité de toutes les administrations centrales, régionales et locales de l’Etat.

Au final, Le Cercle Kheireddine a invité tous les candidats, leurs partis et leurs militants à défendre leurs programmes et idées. Et ce, dans le respect des institutions de l’Etat, loin des invectives et des accusations diffamatoires. De façon à sauvegarder l’unité des Tunisiens et à faire en sorte que le pays puisse rapidement retrouver la sérénité nécessaire pour se remettre au travail. Afin que les investisseurs soient mis en confiance pour une rapide reprise du rythme de croissance de l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here