Lotfi Mraïhi plaide pour le protectionnisme et la nationalisation

Lotfi Mraihi - l'économiste maghrébin

Le candidat à la présidentielle Lotfi Mraïhi  plaide pour un protectionnisme économique. Il plaide, entre autres, pour la nationalisation des richesses naturelles. Retour sur ses propos tenus dans le cadre de la 2ème soirée des débats présidentiels.

Lotfi Mraïhi plaide pour un protectionnisme permettant de protéger l’économie tunisienne notamment le secteur industriel. Par ailleurs, la proposition du candidat à la présidentielle anticipée demeure paradoxale avec la réalité tunisienne. En effet, la Tunisie œuvre pour plus d’ouverture sur les marchés européens, arabes et asiatiques. Notre pays cible le continent africain et essaie de s’y investir.

Les importations et les exportations ne s’arrêtent jamais. Donc dans un contexte mondial, la politique du protectionnisme rime avec enfermement et isolement. Pire encore, en misant sur le protectionnisme, les pays partenaires peuvent répliquer en utilisant la même mesure. Ce qui bloquerait les importations et les exportations. Enfin, recourir au protectionnisme peut provoquer un conflit judiciaire devant l’Organisation mondiale du commerce.

Lotfi Mraïhi dit vouloir nationaliser les richesses naturelles. Selon lui, la révision des accords régissant les richesses naturelles s’impose.  Mais la Constitution tunisienne affirme que le peuple est souverain sur ses richesses naturelles dans l’article 13. L’article 13 de la Constitution stipule que les ressources naturelles sont la propriété du peuple tunisien. D’ailleurs, « l’Etat exerce sa souveraineté sur ces ressources en son nom. Les contrats d’exploitation relatifs à ces ressources sont soumis à la commission spécialisée au sein de l’Assemblée des représentants du peuple. Les conventions ratifiées au sujet de ces ressources sont soumises à l’assemblée pour approbation ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here