Abdelmajid Zar pointe du doigt un manque de vision agricole

Abdelmajid Zar

A cause de l’importation non planifiée, seuls 40% de la capacité de production des filières avicoles et des œufs ont été utilisés. C’est ce qu’affirme le président de l’UTAP, Abdelmajid Zar, dans une déclaration aux médias.

En effet, Abdelmajid Zar mettait en garde, dimanche 8 septembre, contre la non activation de la commission nationale de l’importation. Cette nonchalance servira les lobbies des importateurs, mais elle pourrait détruire les systèmes de production.

Par ailleurs, il estime que sa mise en œuvre est à même de rationaliser cette opération. Il explique que la rationalisation se fait à partir de l’identification des besoins essentiels.

Ainsi, il considère que l’origine des problèmes enregistrés dans le secteur est dans l’absence de volonté et de vision du gouvernement au sujet de l’importation.

Alors, Abdelmajid Zar met en garde contre la poursuite de cette politique agricole. Car elle pourrait offrir des opportunités à l’agriculteur étranger et aux lobbies d’importation. Mais va certainement nuire à l’agriculteur et aux consommateurs puisque les prix vont flamber.

Enfin, le président de la Centrale agricole souligne l’impératif de renforcer les filières de production. Il plaide pour la limitation de l’importation pour protéger le produit national. Il appelle les agriculteurs à élire le candidat à la présidentielle qui se montre au fait des préoccupations du secteur agricole et qui est déterminé à y trouver remède.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here