Tunisie – Japon : participation tunisienne remarquable au TICAD

ticad - l'économiste maghrébin

Une importante délégation tunisienne prenait part aux différentes assises de la 7e Conférence internationale sur le Développement de l’Afrique – Ticad 7. Elle se déroulait du 28 au 30 août 2019, à Tokyo.

Ainsi, le JICA affirme qu’en marge de l’événement, la délégation tunisienne a pu réaliser de nombreux objectifs.

D’abord, un échange de notes relatif à une aide financière non remboursable intitulée « Programme de Développement Économique et Social ». Le Ministre des Affaires étrangères, M. Khemaïs Jhinaoui, et le vice-ministre parlementaire chargé des Affaires étrangères du Japon, M. Kenji Yamada le signaient. Cet accord prévoit l’installation d’un système de surveillance et de protection de haute technologie, d’un montant de 300 millions de yen (environ huit millions de DT).

De même, les deux ministres japonais et tunisien des Affaires étrangères ont discuté des moyens de promouvoir les relations économiques. Par notamment le cadre de l’accord de coopération technique et la convention fiscale entre les deux pays.

Ensuite, Japan External Trade Organization et Foreign Investment Promotion Agency signaient un Mémorandum d’Entente.

De plus, deux start-up tunisiennes innovantes bénéficiaient de l’avantage de participer aux travaux de la conférence. Il s’agit de : SPIKE-X, spécialisée en intelligence artificielle dans le domaine médical et ENOVA ROBOTICS, spécialisée en robotique.

TICAD 7 : des échanges à tous les niveaux

Par ailleurs, le programme des volontaires japonais reprend à partir du mois de décembre prochain. Pour l’occasion, une cérémonie était organisée à l’ambassade de Tunisie au Japon. Y participaient les trois nouveaux volontaires et des anciens volontaires ayant travaillé en Tunisie.

Au final, la “Déclaration de Yokohama 2019” a été publiée. Elle prévoit l’accélération de la transformation économique. Mais aussi l’amélioration de l’environnement des affaires par l’innovation et la participation du secteur privé.En outre, la Déclaration vise la réalisation d’une société durable et résiliente. Elle souligne l’importance du renforcement de la paix et de la stabilité.

Pour rappel, le TICAD est une rencontre internationale de haut niveau. Elle se consacre à la question du développement de l’Afrique. Depuis 1993, elle avait lieu tous les cinq ans, jusqu’en 2013, au Japon. En 2016, TICAD VI se déroulait pour la première fois en Afrique, au Kenya.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here