Qatar 2022 : l’emblème de la Coupe du Monde dévoilé

Qatar 2022 Coupe du monde-min

L’emblème officiel de la 22e édition de la Coupe du Monde a été dévoilé mardi à Doha.

Une projection synchronisée de l’emblème de la Coupe du Monde Qatar 2022 a eu lieu sur les murs de certains des plus emblématiques édifices du Qatar. L’emblème ayant été projeté sur de célèbres sites et autres panneaux dans des lieux publics.

Il incarne les valeurs d’un événement qui connecte et unit le monde entier. En plus de rassembler des éléments qui évoquent la culture arabe et le football.

Interconnexions

Ainsi, les ondulations de l’emblème font allusion aux dunes du désert de sable si caractéristiques du pays hôte. Sa forme est à la fois celle du chiffre huit, comme le nombre d’enceintes magnifiques qui accueilleront la compétition. Et celle du symbole de l’infini, qui vient souligner les innombrables interconnexions qu’implique la compétition.

D’ailleurs, il reprend les contours du trophée de la Coupe du Monde. Et il s’inspire en son sommet du foulard traditionnellement porté au Qatar.

En effet, les motifs brodés qui ornent souvent les foulards portés dans le monde arabe sont ici repris. Ils s’inspirent de plusieurs cultures de toute l’Asie, et célèbrent ainsi la deuxième Coupe du Monde accueillie par le continent asiatique. Mais aussi la diversité ethnique de la population du Qatar.

Tradition et modernité

Quant à la nouvelle police de caractères créée pour accompagner l’emblème, elle revisite la calligraphie arabe. Avec une inspiration asiatique et une fusion entre tradition et modernité.

En outre, cet emblème n’est qu’un exemple des créations aussi ambitieuses que modernes qui seront révélées tout au long des préparatifs de la Coupe du Monde, Qatar 2022. Le phénoménal Stade Al Janoub- qui s’inspire de la silhouette du boutre, ce petit voilier caractéristique de la région- est le deuxième stade à avoir été finalisé. Il accueillait son premier match en mai de cette année. Il témoigne de la grande ambition graphique et visuelle du pays hôte.

Au final, les six autres stades seront prêts d’ici à la fin de l’année 2020. Et notamment celui qui accueillera le match d’ouverture le 21 novembre et la finale le 18 décembre : le majestueux Stade Lusail. Il s’inspire quant à lui de la forme traditionnelle des lampes à huile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here