JCC 2019 : films tunisiens sélectionnés pour les compétitions officielles

JCC 2019 Session Néjib Ayed

Le comité directeur des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC 2019), session « Néjib Ayed », dévoile la liste des films tunisiens sélectionnés pour les compétitions officielles.

En effet, cette nouvelle édition des JCC 2019 se déroulera du 26 octobre au 02 novembre.

JCC 2019 : liste des films tunisiens

Longs métrages  de fiction

  • « Noura rêve » de Hind Boujemaa (production Propaganda);
  • « Un Fils » de Mehdi Barsaoui (production Cinetelefilms);
  • « Guirra » de Fadhel Jaziri (production Nouveau Film).

Courts métrages de fiction

  • « Charter » de Sabry Bouzid (production Bahamut Fils);
  • « True Story » d’Amine Lakhnech (production Ulysson et Antworks);
  • « Houroub » de Youeb Dachraoui (production Godolphin Films);
  • « Mirage » de Faten Jaziri (production Audimage). UDIMAGE.

Longs métrages documentaires

  • « Sur la transversale » de Sami Tlili (production  Nomadis Images / Mille et Une Productions);
  • « Fathallah TV, 10 ans et une révolution plus tard » de Wided Zoghlami (production Ulysson);
  • « A haunted Past »  de Fatma Riahi (production Al Jazeera Documentary).

Courts métrages documentaires

  • « All come from Dust » de Younes Ben Slimen (production Ciné Par’Court);
  • « Les compagnons de la cave » de Fakhri El Ghezal (production Rosa Luxemburg Stiftung).

Par ailleurs, les films tunisiens ont été sélectionnés parmi 40 films. Que ce soit des longs et courts métrages, des fictions et des documentaires.

En outre, la section Focus des JCC 2019 accueillera quatre pays comme invités d’honneur. Il s’agit du Liban, du Nigeria, du Chili et du Japon. Ainsi, les cinéphiles tunisiens pourront voir des films venant d’autres cieux.

Et cette édition 2019, comme les précédentes, animera la ville de Tunis et apportera de la joie. De même, elle sera l’occasion de renouer avec la passion du cinéma qui commence à disparaître petit à petit.

Au final, la précédente édition était aussi exceptionnelle par le nombre des invités et la qualité des films proposés. Elle se démarquait par un travail considérable sur la sécurité, vu le contexte. La nouvelle session est donc attendue avec autant, sinon plus d’espoirs.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here