Abir Moussi : « Nous devons mettre en place la diplomatie culturelle »

Abir Moussi.

Invitée sur les ondes radiophoniques, Abir Moussi, présidente du parti Destourien libre, présente son programme électoral en tant que candidate à la présidentielle. 

Tout d’abord, Abir Moussi revient sur l’importance de la sécurité dans les prérogatives du président de la République.  Elle estime que la lutte contre le terrorisme est une priorité.  Elle précise: « Nous devons mettre en place la diplomatie culturelle car elle contribue à la prévention de la radicalisation. Et ce n’est qu’avec la culture que l’on combat l’obscurantisme ». 

Quant à la loi électorale, elle précise qu’elle doit être revue, le régime politique lui-même a montré ses limites. » Et de continuer: « Notre problème c’est l’absence de valeurs. »

Sur la question si elle est élue, « Je mettrai aux postes des compétences indépendantes. Je suis contre les calculs partisans », dit-elle. 

Enfin, Mme Moussi conclut : « La première chose que je ferai si je suis élue est la mise en oeuvre d’une stratégie de  lutte contre le terrorisme. Deuxièmement, je mise sur  la diplomatie économique qui est un atout considérable. Et la liberté d’expression sera protégée. Les médias seront libres de s’exprimer comme bon leur semble « .

Rappelons que le ministère de l’Intérieur n’a pas démenti les menaces à l’encontre de Abir Moussi. C’est pourquoi une protection rapprochée lui a été octroyée avant même la présentation de sa candidature à la présidentielle. « Pas de plan d’assassinat ni de menaces, ni d’instructions sécuritaires récents », c’est ce qu’a confirmé Abir Moussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here