La coopération sud-sud en débat à Tunis (3 et 4 septembre)

coopération sud-sud

« Consolider les acquis et réaffirmer les engagements pour la mise en œuvre du plan d’action de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) et de l’Agenda de développement durable 2030 ».

Tel est le thème de la 16ème conférence internationale interministérielle sur la coopération sud-sud en population et développement qui se tiendra les 03 et 04 septembre 2019, à Gammarth (Banlieue nord de Tunis).

La conférence est organisée par l’Office National de la Famille et de la Population (ONFP), Partenaires en Population et Développement (PPD) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP).

Plateforme mondiale

Cette seizième conférence sert de plateforme mondiale pour le dialogue et le plaidoyer afin de soutenir davantage l’approche de la coopération sud-sud comme outil efficace pour la réalisation du plan d’action de la CIPD 1994 et des Objectifs du Développement Durable (ODD) 2030, ajoute la même source.

La rencontre permettra aux participants de prendre connaissance du succès enregistré en matière de la réalisation de la CIPD et des ODD, en ce qui concerne essentiellement les domaines de la réduction de la mortalité maternelle et infantile, des besoins non satisfaits de PF, et d’équité de genre et de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Cette conférence vise aussi, à renforcer les expériences, à développer des leaderships nationaux susceptibles de faciliter l’accès des jeunes et des adolescents aux services de la santé sexuelle et reproductive et du planning familial, à fournir des services médicaux et psychologiques essentiels aux migrants et à mieux exploiter le dividende démographique afin d’accélérer la mise en œuvre du programme de la CIPD et des ODD qui seront présentés au Sommet de Nairobi à la fin de l’année 2019.

« La conférence sera marquée par la diversité des consultations et de réunions de haut niveau, qui devraient aboutir à l’adoption de l’Appel à l’action en Tunisie » par des pays en développement membres et non membres du PPD et des représentants d’organisations des Nations Unies », ajoute le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here