Grève des agents de la poste: le ministère des TIC réagit

Poste tunisienne - l'économiste maghrébin

Le ministère des Technologies de la communication et de l’Economie numérique a qualifié les derniers mouvements menés par les agents de la Poste Tunisienne, d’illégaux.

Le ministère a précisé, lundi, que « ces mouvements de grève des agents de la poste ont entraîné l’arrêt de l’activité de tous les services de l’Office de la poste, ainsi que des services postaux et financiers destinés aux citoyens et ils n’ont pas respecté le cadre légal ».

Il a démenti avoir « refusé d’assister à des séances de négociations et de dialogue, contrairement aux informations erronées, véhiculées à ce sujet ».

Préserver les intérêts des citoyens

Le ministère a précisé qu’il œuvre à prendre les mesures nécessaires à cet effet, pour préserver les intérêts des citoyens. Le ministère de tutelle a renouvelé son appel aux agents de la poste à faire preuve de responsabilité et à respecter les lois en vigueur, en vue de préserver la pérennité de la Poste tunisienne.

Un certain nombre de bureaux de poste tunisiens sont entrés en grève depuis mercredi 21 août 2019, après des tentatives de mettre fin par la force, au sit-in, observé par des responsables syndicats et des agents de la poste, au siège du ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique.

Les professionnels de la poste demandent de mettre en œuvre les conventions relatives aux avancements ainsi que certaines revendications sociales, dont l’amendement du statut de la poste, tel que convenu entre les parties syndicale et l’administration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here