La dernière visite d’une brigade sécuritaire à Jarraya remonte au 27 mars dernier

chafik-jarraya-direction-générale-des-prisons-

La Direction générale des Prisons et de la Rééducation a catégoriquement démenti l’information selon laquelle l’homme d’affaires Chafik Jarraya aurait reçu en prison la visite d’une brigade sécuritaire spécialisée.

Dans un communiqué publié dimanche, la direction a qualifié les propos de l’avocat de Jarraya (Faycal Jedlawi) de « diffamatoires », estimant que l’objectif est d’attirer l’attention de l’opinion publique.

« La dernière visite d’une brigade sécuritaire spécialisée au prisonnier remonte au 27 mars 2019 », précise la direction, appelant l’avocat Faycal Jedlaoui à recourir à la justice pour prouver ses propos.
« La direction des Prisons n’hésitera pas à exercer son droit de poursuivre toute personne ayant publié une fausse information ou diffusé des rumeurs infondées portant atteinte à l’établissement », ajoute la même source.

Fayçal Jadlaoui, l’avocat de l’homme d’affaires détenu en prison Chafik Jarraya, avait déclaré sur Nessma TV (appartenant à Nabil Karoui) que son client a été contacté en prison par une brigade sécuritaire spécialisée qui lui a demandé des informations, des dossiers ou des enregistrements contre Nabil Karoui ou Hafedh Caïd Essebsi. Des informations, qui peuvent par la suite, selon lui, lui permettre de « se tirer d’affaire ».

Dans un communiqué publié dimanche, le ministère de l’Intérieur a nié dimanche tout contact en prison avec l’homme d’affaires Chafik Jarraya pour lui demander des informations, des dossiers ou des enregistrements contre le candidat à la présidentielle Nabil Karoui ou Hafedh Caïd Essebsi, directeur exécutif du mouvement Nidaa Tounes ».
« Tout ce qui a été fait dans l’affaire du candidat à la présidentielle Nabil Karoui a été l’exécution d’un mandat émis par les organes judiciaires spécialisés », précise le ministère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here