Meriem Belkadhi: « Nous sommes le pays de l’hypocrisie »

Meriem Belkadhi, journaliste et animatrice de l’émission “Tounes Elyawm” sur El Hiwar Ettounsi, a poussé un coup de gueule contre la classe politique.


De ce fait, elle s’est adressée à Karim Helali, membre du parti et tête de liste du parti Tahya Tounes à l’Ariana, d’avoir été informé de la fouille subie par Hafedh Caid Essebsi à l’aéroport et de l’arrestation de Nabil Karoui.

“Dès le départ nous avons été contre la loi d’exclusion et nous le sommes à ce jour. Même si on nous a accusés de tous les maux, pour la énième fois c’est une question de principe” poursuit-elle.

“Nous sommes le pays de l’hypocrisie. Des millions sont dépensés dans des sondages et que certains font fuiter pour créer une sorte de  bourse politique, mettant en avant les tractations politiques », continue-t-elle.

″Nous en avons marre. Tel est le coup de gueule », Meriem Belkadhi.

1 COMMENTAIRE

  1. Mes chers Amis,
    Mon nom est Borni Borni, je suis Tunisien travaillant à l’international plus que 40 ans dans les domaines des Finances Publiques y compris la gestion des Taxes, de l’Audit dans les secteurs privés et publics, des petites et moyennes entreprises et de la formation des cadres ; peut-être, j’ai couvert plus que 30 pays en Afrique, en Asie, au Moyen Orient et en Europe et dans mon travaille j’utilise 3 langues, l’Arabe, le Français et l’Anglais.
    Je veux tout simplement dire qu’en Tunisie nous pouvons clairement constater que le gouvernement est extrêmement riche gouvernant un peuple extrêmement pauvre et semi-pauvre ; Nous devons redresser cette équation pour que les riches continuent d’être plus riches et les pauvres remontent dans la zone des riches et des moins riches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here