Coupures d’eau: « La SONEDE est incapable de moderniser ses infrastructures et ses modes de gestion »

eau-sonede

« La Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) a fait preuve d’incapacité à moderniser ses infrastructures et ses modes de gestion et d’action pour répondre à la demande croissante en eau», a indiqué, lundi, Ameur Horchani, président de la Commission chargée de l’évaluation de la gestion de l’eau potable.

« Les besoins exceptionnels en eau potable le jour de l’Aïd, les fortes chaleurs et la forte demande en eau du secteur touristique sont les principales causes des perturbations d’approvisionnement en eau potable enregistrées durant les jours de l’Aïd al-Idha (10,11 et 12 Août) », a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse tenue au siège du ministère pour présenter le rapport de la commission concernant ces perturbations.

Horchani a épinglé la lenteur des interventions lors de coupures critiquant le fait de se contenter des solutions techniques sans apporter la moindre assistance aux citoyens concernés telle la distribution d’eau potable par citernes…

Il a aussi critiqué l’absence d’une salle d’opérations à la SONEDE, laquelle devrait assurer la gestion des crises, recommandant la mobilisation des financements nécessaires pour permettre à la SONEDE de moderniser ses infrastructures, développer ses modes de gestion et d’intervention et réaliser des projets structurants (centre de traitement des eaux à Béjaoua, programme national de dessalement, réseaux ruraux d’eau potable…).

De son côté, le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb, a fait remarquer que « certaines coupures sont dues à des actes de vol d’électricité à l’instar de ce qui s’est passé à Sfax », soulignant que «  12 personnes ont été interpellées, la nuit de l’Aïd, pour vol d’électricité et forage anarchique de puits ».

Pour le PDG de la SONEDE, Mosbah Hlali, présent à cette conférence, toutes les pannes enregistrées le jour de l’Aïd ( 50 pannes) ont été réparées. Quelque 60 à 70 pannes sont quotidiennement enregistrées sur tout le territoire, selon lui.

D’après le rapport de la commission d’évaluation de la gestion de l’eau potable, 112 coupures ont été enregistrées durant les jours de l’Aïd (10, 11 et 12 août 2019) touchant 105 mille abonnés, dont 64 coupures ont eu lieu le jour même de l’Aïd (11 août 2019) et ont concerné 90 mille abonnés.

Selon la même source, la consommation en eau potable a atteint 730 mille m3 le jour de l’Aïd contre 615 mille m3 le même jour en 2018, soit une hausse de 19%. Les quantités d’eau traitées par l’Office national de l’assainissement ont augmenté de 18,8% par rapport à 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here