Tunisie : le mouton de l’aïd demeure prioritaire pour les familles

mouton - l'économiste maghrébin

Malgré une conjoncture socio-économique difficile, les pères de famille font de leur mieux pour acquérir le mouton de l’Aïd. Tel est le résultat, entre autre, d’une enquête menée par l’institut national de la consommation et l’Organisation de Défense du Consommateur.

Cette enquête s’est déroulée fin 2018. L’enquête a ciblé un échantillon de 239 père de famille.  Ainsi, d’après les résultats de l’enquête, uniquement 16% des interrogés pourraient   prévoir plus que 500 dinars pour l’achat . 81% des interrogés prévoient  entre 300 et 500 dinars pour l’achat . 3% prévoit moins de 300 dinars pour l’achat du mouton. L’enquête avance que le budget moyen pour l’achat   à l’occasion de l’Aid est de l’ordre de 449 dinars.

La bonne majorité des interrogés affirment qu’ils vont acheter un mouton (65%) contre 23% qui n’envisagent pas d’acheter un mouton. Cependant 12% des interrogé demeurent incertains. 92% des interrogés  affirment que la religion est la raison principale qui les incitent  à acheter , puis les coutumes et les tradition( 40%) et la satisfaction des enfants (28%).

26% des familles achètent leur mouton  quelques jours avant l’Aïd ( moins de deux semaine), contre 13% bien avant l’aïd. Cependant 19% des interrogé achètent le mouton la veille de l’Aïd. Sur un autre volet 75% des interrogés financent l’achat  à travers leur salaire, contre 35% qui financent l’achat de leur épargne. Par ailleurs, 12% des interrogés misent sur le paiement par facilité.  L’enquête montre également que la dépense supplémentaire de l’occasion varie entre 20 et 290 dinars soit 110 dinars par famille. L’enquête affirme que 57% des interrogés achètent leur mouton de Rahba, 25% des points de vente contrôle et 9% contactent le producteur directement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here