« Le Ballet chinois » offre à Carthage un spectacle dans la pure tradition asiatique

BALLET CHINOIS

Des tableaux chorégraphiques revisités inspirés du patrimoine chinois ont été présentés, lundi soir, sur la scène de l’amphithéâtre romain de Carthage par « Le Ballet chinois » qui a donné un spectacle exceptionnel dans le cadre de la 55ème édition du Festival international de Carthage (FIC).

Entre acrobaties, danse et chants, ce Ballet, venu de la région autonome de Guangxi Zhuang, a offert aux spectateurs une évasion momentanée dans l’univers multicolore chinois reproduit par une trentaine de danseurs et danseuses habillés en costumes traditionnels. Sur un fond musical qui suit le rythme des danses, leur vivacité et leurs couleurs en parfaite harmonie avec la nature traduisent toute la philosophie de ce coin du monde peuplé de plus d’un milliard et demi d’âmes.

La richesse naturelle de ce pays asiatique s’est installée sur scène pour interpréter le mouvement du monde, tel que perçu dans l’imaginaire de ce pays à la civilisation millénaire. Profondément ancré dans cette sensibilité et communion du chinois avec les éléments de la nature, le spectacle composé de neuf tableaux chorégraphiques était un voyage fabuleux dans les us et coutumes de la pure tradition asiatique. Les tableaux réinventent la légende chinoise à travers une mise en scène des rituels de beauté chez la femme à l’arrivée du printemps ainsi que les fêtes de mariage souvent dominées par la couleur emblématique du pays qu’est le rouge.

Le public a été généreusement gratifié dans l’un des spectacles internationaux parmi les plus mémorables présentés au Festival international de Carthage. La soirée a été marquée par la présence de Mohamed Zine Elabidine, ministre des Affaires culturelles,  S.E.Wang Wenbin, Ambassadeur de la République populaire de Chine en Tunisie et Kamel Haj Sassi, conseiller auprès du président du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here