Tunis abrite pendant trois jours un séminaire régional sur la gestion culturelle

séminaire régional sur la gestion culturelle

كلمة وزير الشؤون الثقافية محمد زين العابدين في افتتاح ورشةعمل اقليمية لفائدة الاطر العاملةفي اللجان الوطنية للايسيسكو حول الادارة الثقافية

Publiée par ‎Ministère des affaires culturelles -Tunisie وزارة الشؤون الثقافية – تونس‎ sur Jeudi 1 août 2019

Un séminaire régional sur la gestion culturelle a débuté aujourd’hui à Tunis. Organisé au profit des membres des comités nationaux de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la Culture (ISESCO), il durera du 1er au 3 août 2019 .

Selon un communiqué publié mercredi par le ministère des Affaires culturelles, cet événement sera organisé dans le cadre de la célébration de la manifestation « Tunis Capitale de la Culture islamique 2019 » pour la région arabe.

Il se tiendra à l’initiative de l’ISESCO, en partenariat avec le ministère des Affaires culturelles et l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC).

Ce séminaire verra la participation de représentants de pays arabes, à savoir l’Algérie, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, l’Egypte, les Emirats arabes Unis, l’Irak, le Koweït, le Maroc, la Mauritanie, la Palestine et le Qatar.

L’accent sera mis sur le rôle du secteur culturel, comme étant l’un des éléments clés pour le développement durable. Le rôle des Technologies de l’information et de la communication (TIC) sera mis également en évidence comme étant un vecteur de développement des moyens de gestion culturelle.

Les travailleurs dans les comités nationaux dans les pays membres de l’ISESCO auront l’occasion de prendre connaissance des expériences pilotes et des meilleures pratiques dans la gestion culturelle et la bonne gouvernance.

Selon la même source, les participants devront débattre des « moyens de moderniser les juridictions dans les pays membres de l’ISESCO afin de soutenir les projets et programmes culturels ».

La rencontre permettra également de fixer le rôle des organisations internationales, le secteur privé et les institutions de la société civile dans le financement et la réalisation des programmes culturels dans la région arabe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here