Monica Bellucci en tournage en Tunisie

La diva Monica Bellucci, qui rappelle les icônes de la Dolce vita romaine, vient de poser ses valises en Tunisie. Le temps d’un tournage qui enflamme déjà ses nombreux admirateurs. 

À plus de 50 ans, la star italienne Monica Bellucci n’a pas pris une ride, aussi fatale qu’à 25 ans ! Une vraie diva, dans la pure tradition des Sophia Loren, Claudia Cardinale, Virna Lisi, Gina Lollobrigida…

En moins de 24 heures après son arrivée, voilà que les photos de l’ancienne mannequin devenue actrice à succès commencent à devenir virales sur les réseaux sociaux.

Cependant, elle n’est pas en visite pour faire du tourisme, même si on aimerait bien. En fait, elle est en Tunisie pour les besoins d’un tournage. Elle jouera dans le film “L’homme qui avait vendu sa peau”, nous confie Guillaume Rambourg, le coproducteur, dans une déclaration exclusive à leconomistemaghrebin.com 

Il souligne :  » Ce que je sais, c’est que Monica a eu le coup de foudre pour le script de ce film et a dit oui à Kaouther Ben Hania qui est devenue une amie. »

Interrogé sur le choix de Monica Bellucci, il répond :  « Kaouther Ben Hania  et Monica Bellucci se connaissaient et ont développé une amitié forte, qui dépasse le cadre du film. »

Khaled Azaïez, fondateur de la Verrerie de Carthage, Guillaume Rambourg coproducteur du film en compagnie de Monica Bellucci

Selon lui, en tant que coproducteur, l’intérêt de financer le film part de l’évidence d’avoir adoré le script. Il précise dans ce contexte : « Et je me suis engagé à investir, aux côtés notamment de Nadim Cheikhrouhou et Habib Attia. C’est ma deuxième participation au financement d’un film tunisien, après celui de « Papa Hédi ». »

Ainsi, le film raconte l’histoire d’un jeune couple syrien séparé par la guerre civile. Elle a réussi à fuir en France. Lui s’est réfugié à Beyrouth. Un artiste lui propose de lui tatouer un visa Schengen sur le dos et l’exposera à travers l’Europe… Monica joue le rôle de la galeriste à Beyrouth. 

Notons que la réalisatrice et scénariste tunisienne Kaouther Ben Hania a à son actif de nombreux films primés. A titre d’exemples, on peut citer Le Challat de Tunis (2014); Zaineb n’aime pas la neige (2016); La Belle et la Meute (2017).

En somme, à l’évocation du synopsis, on a hâte de découvrir ce film… A suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here