Abdelkarim Zbidi crée la polémique sur les réseaux sociaux

Abdelkarim Zbidi L'Economiste Maghrébin
Abdelkarim Zbidi, ministre de la Défense

Abdelkarim Zbidi, l’actuel ministre de la Défense, renvoie indéniablement à l’image d’un grand commis de l’Etat. Mais pourquoi son nom fait-il autant polémique depuis le jour des funérailles nationales du Président Béji Caïd Essebsi?

En effet, moins de 24 heures après les obsèques, des pages facebook sponsorisées présentent Abdelkarim Zbidi comme un candidat potentiel aux présidentielles. Alors que d’autres qui s’y opposent.

Ainsi, dans une déclaration au journal arabophone Acharaa Magharibi, en ce mardi, Abdelkarim Zbidi affirme qu’il n’a pas de page fb personnelle. Et que la seule page fb qui l’engage est celle du site du ministère de la Défense. 

D’ailleurs, il déclare : « Pour l’heure, je ne me concentre que sur la situation générale du pays et sur son intérêt. »

Joint par téléphone, Walid Louguini, ancien porte-parole du ministère de l’Intérieur et ex-gouverneur de Kébili, a souligné que la réussite de l’Armée nationale, de la garde présidentielle et des forces de l’ordre dans l’organisation des funérailles nationales en si peu de temps a véhiculé une belle image sur le respect des Tunisiens envers les institutions de l’Etat. 

Quant à la polémique autour du nom du ministre de la Défense  depuis quelque temps, M  Louguini estime qu’il s’agit d’une hostilité instinctive envers les institutions sécuritaires. Ce qui explique cette campagne à l’encontre d’Abdelkarim Zbidi qui lui prête des velléités pour la présidentielle qu’il n’a jamais évoquées. 

Il conclut : « S’il y a une telle polémique, c’est que certains ont besoin du chaos pour exister, la mise en place d’un Etat de droit contrarie leurs plans. » 

Au final, l’homme providentiel que semble incarner Abdelkarim Zbidi suscite immanquablement de grandes interrogations chez la plupart des politiciens. Car tout le monde est bien conscient qu’il s’agit d’un adversaire redoutable. Et ce n’est que le début… Attendons voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here