Wajdi Ghanim interdit de séjour en Tunisie et recherché par Interpol

Wajdi Ghenim

Le prédicateur extrémiste égyptien Wajdi Ghanim a poussé l’outrecuidance jusqu’à traiter le Président de la République Béji Caïd Essebsi de mécréant ainsi que la majorité du peuple tunisien, à la suite de l’initiative proposée par le chef de l’Etat concernant l’égalité successorale et le droit au mariage avec un non-musulman. 

Lui qui s’érige en donneur de leçons et en exemple parfait du bon musulman et dont l’hypocrisie est pointée du doigt dans le Saint Coran a les honneurs de la police internationale, Interpol, qui le recherche activement pour incitation à la haine et terrorisme.

Depuis hier, de tels propos ont suscité l’indignation des internautes sur les réseaux sociaux.

Ainsi Plus de 12.000 Tunisiens ont pris d’assaut la page de Ghanim pour lui faire part de leur opinion le concernant. 

Par ailleurs, la présidence du gouvernement a publié un communiqué faisant savoir que le Chef du gouvernement Youssef Chahed a décidé d’interdire de séjour sur le territoire tunisien  le sulfureux prédicateur égyptien.

Par ailleurs, Abdelaziz Belkhouja, analyste politique a souligné: « Le prédicateur islamiste égyptien Wajdi Ghanim, qui a osé traiter Béji Caid Essebsi de « criminel », est le meilleur collaborateur de Ghannouchi et de ses sbires. On se souvient tous de sa réunion avec  Mourou quand il disait qu’il allait éduquer nos enfants.

Wajdi Ghanim a dit à propos de l’une de ses visites en Tunisie, insultant le peuple tunisien : « Moi j’appelais à la prière du vendredi du haut du minaret et les laïcs qui vivent là-bas tenaient des bouteilles d’alcool qu’ils buvaient devant la mosquée. Ils m’insultaient et me menaçaient ».

Et de poursuivre: « C’était bien sûr un gros mensonge, il ne viendrait jamais à l’esprit d’aucun Tunisien de brandir une bouteille d’alcool devant une mosquée… ».

Il conclut :  « Les Frères Musulmans ont partout la même tactique, ils nous présentent, nous, comme des ennemis de Dieu pour provoquer la haine du peuple contre nous.
Ce sont eux, avec leur hypocrisie, leurs mensonges et leur justification de la violence au nom de leur chimérique projet, qui sont les ennemis de l’Humanité entière. »

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense que la réponse des internautes et leur rejet aux propos du prédicateur sont la meilleure riposte.
    Il n’est pas du rôle de l’état de limiter la liberté d’expression quelque soit la raison, de surcroît émotionnelle ,
    Je ne connaissais pas la vidéo jointe à votre article, mais en l’écoutant, elle va à l’encontre de l’analyse de votre expert, elle montre la divergence totale que voulait exprimer le Tunisien face à la méthode et propos du second sans vouloir le discréditer.
    Paix et miséricorde sur Mr Caid Essebsi, un destin exceptionnel d’un homme de grande culture dont est orpheline la Tunisie.
    Vive la République Tunisienne.
    HF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here