Tahya Tounes en colère contre BCE pour n’avoir pas paraphé la loi électorale amendée

Tahya Tounes
Tahya Tounes

Le bureau politique de Tahya Tounes a souligné à l’issue de sa réunion, en présence du chef du gouvernement Youssef Chahed, le président du parti, que la non-signature du projet de loi électoral dans sa version amendée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, est une violation de la Constitution.

Tahya Tounes, via un communiqué mentionne que cela menace la stabilité des institutions de l’Etat ainsi que le processus de transition démocratique.  

De ce fait, le bureau politique a lancé un appel aux partis politiques afin d’agir rapidement. 

Par la même occasion, Mohsen Marzouk, président de Machrou3 Tounes, a lui aussi réagi, à sa manière, en dénonçant la position du Chef de l’Etat. Il déclare dans ce contexte: « Le président n’a pas le droit de ne pas signer la loi. Or il avait deux scénarios possibles, soit de renvoyer le projet de loi à l’ARP ou demander un référendum, mais il n’a rien fait des deux choix. Même s’il est le garant de la Constitution, il n’aurait pas dû agir ainsi ».

Rappelons que le bloc parlementaire de la Coalition nationale se réunira avec les députés des différents blocs pour examiner les voies de recours pour contrer le refus du chef de l’Etat de promulguer la loi électorale amendée. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here