Le cannabis à l’origine d’un nouvel antibiotique ?

Cannabis Antibiotique

Nombreux sont ceux qui affirment qu’il n’y a rien de bon dans le cannabis…Pas si sûr à en croire les résultats d’une étude qui démontre les bienfaits insoupçonnés de cette plante.

Le CBD ou cannabidiol, une substance non psychoactive présente dans le cannabis, aurait des propriétés. Ces dernières permettent de lutter efficacement contre les infections. Dont même certaines résistantes aux antibiotiques.

Des scientifiques de l’Institut de biochimie moléculaire de l’Université du Queensland (Australie) ont prouvé que le cannabidiolde synthèse est efficace pour tuer une gamme de bactéries à Gram positif. Et ce, avec une efficacité similaire à celle d’antibiotiques commercialisés. Tels que la vancomycine et la daptomycine. Selon une étude présentée par la Société Américaine de Microbiologie.

Cette activité antibactérienne serait particulièrement efficace contre certaines souches de bactéries. Ces dernières présentent des résistances aux antibiotiques.

Ainsi le cannabidiol, présent dans le cannabis, est pourvu d’une activité bactéricide. Autrement dit ayant la capacité de tuer des bactéries.

Compte tenu des effets anti-inflammatoires déjà connus du cannabidiol, des données prouvent son innocuité chez l’homme. Et la possibilité qu’il soit administré par voie orale. Il s’agit d’un antibiotique prometteur. Les scientifiques estiment que la combinaison de l’activité antimicrobienne et du potentiel de réduction des dommages causés par la réponse inflammatoire aux infections, est particulièrement intéressante.

Cannabis : « Si cela tue les bactéries, ce serait vraiment formidable »

Le Dr Blaskovich, auteur principal de l’étude, ne cache pas son enthousiasme. « Ceci peut être vraiment intéressant, mais nous ne  savons pas encore comment cela fonctionne. Si cela tue les bactéries par un nouveau mécanisme qui n’est pas utilisé par les antibiotiques existants, ce serait vraiment formidable ».

Un nouvel antibiotique doté de propriétés uniques et efficace contre les infections résistantes aux antibiotiques, serait ainsi une bonne réponse au fléau croissant de l’antibiorésistance qui sévit dans le monde.

Les chercheurs sont, en effet, à la quête de nouveaux agents antimicrobiens. En particulier de nouvelles classes structurelles dotées de nouveaux mécanismes d’action, capables de vaincre les souches bactériennes résistantes car il y a urgence. La résistance aux antibiotiques est un problème très répandu dans le monde. Il touche près de 500 000 personnes présentant des infections bactériennes présumées dans 22 pays, selon l’OMS.

Il serait, donc, temps de concevoir de nouveaux traitements. Mais également de lutter contre l’utilisation abusive et sans contrôle strict des antibiotiques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here