UGTT : l’amendement de la loi électorale prône l’exclusion

loi électorale - L'Economiste Maghrébin

L’instance administrative nationale de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a pointé du doigt  « la dégradation de la situation socio-économique du pays en Tunisie ».

à l’issue de la dernière réunion de l’Instance nationale administrative de l’UGTT, la centrale syndicale affirme qu’elle a subi plusieurs attaque depuis qu’elle a annoncé qu’elle est concernée par les élections législatives et la présidentielle. L’UGTT considère que les meneurs de ses attaques sont des «  politiciens  qui ont échoué à maintes reprises ». L’UGTT avance que ces attaques bénéficient de l’appui de certains médias. De même, il ne manque pas de commenter l’amendement de la loi électorale.

Évoquant les élections, l’UGTT estime que l’amendement de la loi électorale prône l’exclusion d’un certain nombre de partis politiques. D’ailleurs, la centrale syndicale se pose la question sur le timing de la présentation de l’amendement de la loi.  Dans le même sillage, elle rappelle qu’elle a déjà proposé de reporter l’amendement après la tenue des élections dans le cadre d’un dialogue national auquel toutes les parties prenantes y participent. Par ailleurs, l’UGTT a pointé du doigt «  les échecs de la classe politique à la mise en place des Instance constitutionnelle notamment la Cour constitutionnelle ».

Afin de bien veiller sur le déroulement des élections, la centrale syndicale a appelé les syndicalistes à se mobiliser pour surveiller le déroulement des élections dans les bureaux de vote pour éviter la fraude et la falsification des élections. Les prochaines élections sont une occasion pour que  les travailleurs et les syndicales choisissent une classe politique qui les représente. « L’UGTT ne sera pas neutre quand il s’agit de l’intérêt de la Tunisie, notamment après avoir élaboré son programme socioéconomique », lit-on dans le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here