BAD : 400 MDT pour le développement du secteur financier tunisien

BAD secteur financier tunisien
Le Ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied LADHARI et Akinwumi Adesina, président de la BAD

Un accord de financement a été signé, hier, entre la République tunisienne et la Banque Africaine de développement (BAD). Et ce, pour le développement du secteur financier tunisien.

S’inscrivant dans le cadre de l’appui budgétaire, le financement de la BAD contribuera à la mise en oeuvre de la 2ème phase du programme d’appui à la modernisation du secteur financier en Tunisie (PAMSFI II).

Ce prêt est d’une valeur de 120 millions d’euros, soit environ 400 MDT. Son remboursement se fera sur 25 ans. Et ce, avec un différé d’amortissement de sept ans et un taux d’intérêt de 0,39 %.

A cette occasion, Zied Laâdhari, ministre du Développement, a souligné l’importance de ce financement. Et ce, pour la réalisation de la réforme du secteur financier. Cette réforme contribuera à booster la croissance économique durable et intégrée. Et ce, tout en soutenant la gouvernance du secteur financier. Ainsi qu’en développant davantage ses mécanismes. Dont ceux concernant l’amélioration de l’investissement et le développement régional.

Par ailleurs, le ministre a évoqué la profondeur de la coopération entre la Tunisie et la BAD. Notons que Zied Laâdhari et Khaled Sherif, vice-président en charge du développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services à la BAD ont signé l’accord.

BAD Tunisie
Zied Laâdhari, ministre du Développement (à droite) et Khaled Sherif, vice-président en charge du développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services à la BAD.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here