Institut Pasteur de Tunis : des créances de plus de 17MD entre hôpitaux et PCT

Institut Pasteur de Tunis L'Economiste Maghrébin

L’Institut Pasteur de Tunis (IPT) vient de publier son rapport annuel relatif à l’exercice 2018.

Ainsi, c’est la baisse des budgets et l’augmentation des impayés des clients de l’Institut Pasteur de Tunis qui marquent l’année écoulée. Ces impayés atteignent plus de 17 MD entre hôpitaux et Pharmacie Centrale de Tunisie- PCT.

IPT : leader régional

Malgré ces difficultés, l’IPT consolide sa position de leader régional et poursuit ses succès dans les appels à projets internationaux.

D’ailleurs, les réussites de l’IPT dans les appels à projets font bondir son budget recherche de plus de 100% par rapport à 2017 pour passer de 3,2 MD (en 2017) à 6,8 MD en 2018 et devient la première source de financement de l’Institut.

En conséquence, le revenu global de l’Institut est en augmentation nette. Il passe de 12,6 MD en 2017 à environ 20 MD en 2018, avec un bilan annuel positif d’environ 4MD.

En outre, dans le domaine des analyses biomédicales et des activités de santé publique, l’IPT a réalisé plus de 300 000 analyses, tests, vaccinations et autres services. Le chiffre d’affaires de cette activité s’élève à 5,2 MD. Il est en augmentation par rapport à l’année 2017 de 8%.

Cependant, le chiffre d’affaires de la vente de vaccins et sérums est en légère baisse par rapport à 2017. Il s’élève à 1,7 MD.

Et au niveau des projets de recherche, au titre de l’année 2018, on note l’obtention de 20 nouveaux projets à financement spécifique. Ces actions de levée de fonds permettent le financement de différentes activités. On citera par exemple l’organisation de cours, d’événements scientifiques et surtout de projets de recherche collaboratifs.

En plus du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ces financements sont obtenus auprès de différents bailleurs de fonds internationaux. Enfin, en 2018, l’IPT a financé sept nouveaux projets dans le cadre du programme PCI (Projets Collaboratifs Internes).

Augmentation des publications scientifiques

Par ailleurs, l’IPT garde le cap avec de nombreux succès dans les indicateurs scientifiques comme les publications, les brevets et autres distinctions.

En termes de publications scientifiques, 178 articles ont été publiés par les chercheurs de l’IPT en 2018; la quasi-totalité (176) dans des revues spécialisées internationales.

Et ce chiffre est en augmentation constante depuis plusieurs années (10% par rapport à 2017). L’impact factor médian est de 2,44. Les publications de l’IPT ont été citées environ 2600 fois en 2018.

Dans le cadre du programme européen H2020, l’IPT a obtenu le Prix de « Champion des projets H2020 » décerné par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Et ce, lors de la cérémonie « la Nuit des chercheurs », en septembre 2018.

Enfin, l’année 2018 voit le démarrage du projet PHINDaccess, coordonné par l’IPT et financé par la Commission européenne. Avec ce projet, l’intention de l’IPT est de placer la science omique au centre de la stratégie de recherche et d’innovation de l’Institut pour favoriser durablement l’excellence scientifique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here