Strike Motors et Monresto se mobilisent pour l’inclusion sociale

La start-up Strike Motors et la Start-up Monresto s’associent dans un partenariat gagnant-gagnant. Les CEO des deux start-up l’ont signé, aujourd’hui 16 mai, à l’incubateur B@Labs.

En effet, Strike Motors est une start-up opérant dans le secteur automobile basée à Kalaât El Andalous et qui construit des véhicules à trois roues. Monresto est spécialisée dans la livraison à domicile de repas commandés à travers une application à installer et qui investit dans le marché de la logistique du dernier kilomètre (le dernier kilomètre qui sépare le livreur du destinataire final étant plus coûteux).

Vers la création de 240 auto-entrepreneurs

Ainsi, grâce à ce partenariat, ces deux start-up contribueront à la création de 240 auto-entrepreneurs, par un cercle vertueux. Il s’agit d’une solution métier en main qui se réalise en trois étapes :

  • Le livreur ou le vendeur ambulant se dirige chez Monresto pour devenir membre de son équipe de livreurs.
  • Monresto se charge de l’envoyer vers Strike Motors où il va choisir le véhicule qui répond le mieux à son activité (livraison, cuisine, transport d’objet et autres). A ce stade, le constructeur prépare un véhicule personnalisé qui prendra en considération les besoins des clients.
  • Strike Motors se charge de transférer le dossier à une institution de micro-finance qui étudiera la demande de prêt.

Une meilleure inclusion sociale et économique

Par ailleurs, intervenant dans le cadre de la cérémonie, le président de l’incubateur B@Labs, Noomane Fehri a affirmé que les deux start-up étaient couvertes par l’incubateur. De même, il indique que grâce à ce partenariat, plusieurs vendeurs ambulants exerçant dans le marché informel entreront dans le marché formel. Ainsi, le projet assurera une meilleure inclusion sociale et économique pour cette catégorie sociale. C’est un projet qui  contribuera à la création de 240 autoentrepreneurs.

En outre, le CEO de Strike Motors, Mohamed Ben Mahmoud affirme que l’objectif premier est de se focaliser sur marché tunisien. Le projet vise, dans une deuxième étape, à se positionner sur le marché nord-africain. De plus, il affirme qu’un nouveau modèle de véhicule complètement électrique verra le jour prochainement.

Enfin, le CEO de Monresto, Sami Tounsi indique que pendant des année, il voulait trouver une solution permettant de faciliter le déplacement des livreurs. Vu l’indisponibilité de ces véhicules sur le marché tunisien, il a pensé à les importer de la Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here