Les bienfaits du jeûne dans la lutte contre le vieillissement et le cancer!

Pendant le mois de Ramadan, tout le monde parle des vertus du jeûne. Jeûner n’est pas seulement un devoir religieux, mais il aurait aussi des vertus thérapeutiques. A condition bien sûr de respecter certaines conditions.

Jeûner pour aller mieux ? Hippocrate le conseillait.

Le jeûne, une arme contre le cancer !

Aujourd’hui, le jeûne thérapeutique est en train de gagner ses lettres de noblesse. Bien que cette pratique soit ancestrale, la médecine occidentale moderne ne voit pas d’un bon œil l’affaiblissement du corps en le privant de son énergie. Étonnant retournement de situation : voici que que des études scientifiques dévoilent les vertus inattendues du jeûne. Mieux encore ! Le jeûne thérapeutique serait bénéfique contre le cancer. De fait, une simple restriction alimentaire pourrait non seulement améliorer l’efficacité de la chimiothérapie, mais aussi diminuer ses effets secondaires !

A l’origine, l’équipe du docteur Valter Longo voulait étudier l’effet d’une restriction alimentaire et calorique pour contrecarrer les effets du vieillissement et allonger la durée de vie. Lors de leurs recherches sur les animaux, les chercheurs ont découvert que les cellules cancéreuses sont les plus sensibles face au jeûne.

Ainsi, les recherches menées par l’équipe de Valter Longo, de l’université de Californie du Sud, donnent des résultats étonnants : le jeûne semble être une arme puissante contre le cancer.

Valter Longo n’est pas le seul à avoir obtenu des résultats surprenants. D’autres scientifiques, ayant diminué les rations alimentaires de certaines espèces d’animaux d’au moins un tiers pendant leur vie adulte ou ayant imposé des privations alimentaires un jour sur deux, attestent que ces derniers avaient gagné jusqu’à 30% d’espérance de vie en plus. Impressionnant !

Aujourd’hui, les expériences scientifiques allant de quelques jours à quelques mois sur l’humain, démontrent une diminution du risque de développer certaines maladies comme le cancer, le diabète et l’Alzheimer.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here