Jean-Charles Simon : « L’Asie peut être aussi une opportunité pour la Tunisie » 

Jean-Charles Simon L'Economiste Maghrébin

Lors de son intervention au 21ème Forum de l’Economiste Maghrébin, Jean-Charles Simon, dirigeant d’un des plus grands cabinets d’avocats en France et un grand connaisseur du marché chinois, a cité les différents moyens dont dispose la Tunisie pour se prémunir des risques commerciaux.

La Tunisie est à risque vu que 80% des échanges commerciaux se font avec l’espace européen et 4 pays seulement (France, Italie, Allemagne, Espagne) concentrent 60% des échanges commerciaux tunisiens.

Beaucoup d’économistes appellent la Tunisie à diversifier ses échanges commerciaux pour diminuer ce risque.

Il vaut voir la Chine comme une opportunité

Jean-Charles Simon est un fervent défenseur de l’Europe mais d’après lui, l’Europe est en danger et a besoin de se reconstruire. Donc, il faut chercher les opportunités avec les nouvelles puissances mondiales en Asie. D’ailleurs, le réseau de Cabinets d’avocats SIMON ASSOCIES est certes présent en France mais aussi dans 53 pays dont la Chine .

 » l’Afrique est un atout important pour la Tunisie mais  c’est seulement une perspective à 10 ou 15 ans. D’après moi, la Tunisie n’ a pas le temps de cette perspective à court terme car le temps lui est compté.

D’ailleurs, quand on regarde la manière dont les nouveaux équilibres se construisent y compris en Europe, la Chine prend aujourd’hui une part importante dans les échanges mondiaux. Donc il ne faut pas la négliger. « Je vous rappelle que la Chine est déjà présente en Tunisie avec des infrastructures et des investissements dans certaines entreprises privées tunisiennes. » a déclaré Jean-Charles Simon.

Il a ajouté que « le principal risque pour la Tunisie est de ne pas prendre en compte les différentes solutions. En Effet, la Tunisie a tort de se focaliser sur l’Europe. Il faut être conscient que l’Europe a ses propres fragilités. Il faut donc voir l’Asie comme une vraie opportunité. Car elle est en train de construire ses propres ponts, ses propres autoroutes et ses propres partenariats avec certains pays d’Europe. Un pays européen important dans les échanges commerciaux avec la Tunisie comme l’Italie, a annoncé son ambition d’intégrer la Route de la Soie. »

« C’est vrai que la Chine vend plus à la Tunisie qu’inversement mais il faut voir la Chine comme une opportunité et il faut que la Tunisie intègre cette nouvelle Route de la Soie.’ a t-il conclu.

Enfin, les élections européennes se tiendront les 25 et 26 mai 2019. Deux sondages donnent l’avantage à la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen par rapport à celle de la République en Marche d’Emmanuel Macron. La montée du fascisme en Europe va-t-elle impacter les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’Europe?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here