BH Bank : consolidation et préservation des équilibres financiers

BH Bank Ahmed Rjiba l-economiste-maghrebin

La BH Bank a organisé, aujourd’hui, son Assemblée Générale Ordinaire. Et ce, en présence de la présidente du Conseil d’administration Amel Medini, du directeur général Ahmed Rjiba, des commissaires aux comptes, des actionnaires, des administrateurs et des représentants des médias.  

Revenant sur les résultats de l’exercice 2018, M. Rjiba a annoncé qu’ils dépassent les objectifs du business-plan 2018/2022.

Dans ce sens, il a précisé que le résultat net de la BH Bank est porté à 136,3 MDT à fin 2018 contre 115,5 MDT une année auparavant. Soit une évolution de 18%. Ce niveau de résultat a permis, selon ses dires, de consolider les assises financières de la banque. Il a également permis d’afficher un résultat consolidé du Groupe BH de 134,5 MDT en 2018 contre 109,9 MDT en 2017.

La banque a, ainsi, réussi à contenir les difficultés qui ont marqué l’environnement bancaire et à franchir de nouveaux paliers de performance. Et ce, avec une collecte additionnelle des dépôts de 610 MDT, soit une croissance de 10,3% contre 7,6% au niveau du secteur. Elle se positionne à la 4ème place en terme de dépôts avec une part de marché de 10,8% contre 10,5% en 2017.

Quant au financement de l’économie, la banque a enregistré un flux additionnel de crédits à la clientèle de 1415 MDT ou +18,4%. Ce qui a permis à la banque de gagner un rang pour se positionner 3ème avec une part de marché 14,1% contre 12,9% en 2017.

BH Bank : un PNB de 455,1 MDT à fin 2018

En effet, l’exercice 2018 a été couronné par un PNB de 455,1 MDT contre 387,3 MDT en 2017, enregistrant une hausse de 17,6%.

Par ailleurs, les produits d’exploitation ont affiché un accroissement. Passant de 722 MDT en 2017 à 984, 8 MDT en 2018. Idem pour les charges d’exploitation bancaires qui ont atteint 529, 6 MDT contre 334, 6 MDT.

S’agissant des revenus nets sur portefeuille, titre commercial et d’investissement de la BH Bank, ils augmentent de 20,5%. Et ce, pour s’établir à 148,2 MDT en 2018 contre 123 MDT en 2017.

Egalement, la BH a vu ses capitaux propres en hausse. Se situant à 731 MDT en 2018 contre 643,4 MDT en 2017.

Le directeur général a indiqué que l’exercice 2018 s’est aussi caractérisé par une meilleure maîtrise des risques. Ceci se traduit par l’amélioration du ratio des créances non performantes, passant de 13% en 2017 à 11,4% en 2018. Le taux de couverture s’est établi à 77,8%, contre 77,6% en 2017.

En outre, l’activité de la banque en 2018 a été marquée par l’émission de l’emprunt obligataire subordonné de 50 MDT. Aussi par la consolidation des ressources longues. Et ce, via une convention de prêt de 255 MDT avec la BEI.

L’année 2018 a constituée l’année charnière et décisive. Et ce, dans l’accélération de la mise en place des projets structurants. Tels que la solution ERP bancaire et la nouvelle organisation.

BH Bank : quid des perspectives

Au plan des perspectives, Ahmed Rjiba a annoncé que la BH Bank poursuivra son processus de développement. Et ce, en œuvrant à l’amélioration de ses performances et à la consolidation et la préservation de ses équilibres financiers.

Les orientations de la banque seront, ainsi, axées sur la poursuite de la réalisation des projets institutionnels entamés dans le cadre du programme de restructuration. Il s’agit notamment de:

  • L’implémentation de l’ERP Bancaire T24 de l’éditeur TEMENOS, dont la mise en place est prévue pour 2021.
  • La poursuite de la réalisation du plan de départs volontaires et de différents autres projets.
  • La réorganisation du réseau de la banque conformément au nouvel organigramme.
  • Le lancement du projet d’élaboration d’une stratégie digitale et d’une stratégie du marché des femmes « Banking On Women- BOW ».

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here