Saïda Garrach dément les allégations de RFI sur le convoi diplomatique

Saïda Garrach L'Economiste Maghrébin

RFI contredit la version des autorités tunisiennes sur le convoi de 13 Français détenteurs de passeports diplomatiques, à Ras Jedir. Ils portaient des armes. 

Un article de RFI publié aujourd’hui précise, selon une source bien placée au Palais présidentiel de Carthage, que « les treize Français interceptés, la semaine dernière, à la frontière libyenne ne sont pas des diplomates, comme l’affirme la France; mais des membres des services de renseignements ».

En réponse, Saïda Garrach, la porte-parole de la Présidence de la République dément ces « graves déclarations », dans une déclaration à l’agence TAP. Elle précise : « De telles déclarations portent atteinte à la sûreté nationale tunisienne, sans en vérifier leur bien-fondé. »

Par ailleurs, elle indique que RFI cite une source « non déclarée » à la présidence de la République. Tout en indiquant que « la question des diplomates a été réglée dans un cadre légal et selon les usages diplomatiques ».

En effet, comme l’a indiqué l’Ambassade de France en Tunisie dans son communiqué de presse du 15 avril 2019, un déplacement des membres du détachement qui assure la sécurité de l’ambassadrice de France pour la Libye à Tripoli s’est effectué par la route, dimanche 14 avril, en direction de Tunis. L’évolution rapide de la situation en Libye a justifié l’organisation d’un pareil déplacement dans des délais contraints, précise ce communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here