ESJ Paris-Tunis : lancement de la VAE pour les journalistes en activité

ESJ Paris-Tunis L'Economiste Maghrébin

Le métier de journaliste suscite vocation, détermination, persévérance et surtout la passion de ce qu’on fait. C’est en effet une profession qui fait rêver, certains se voyant déjà parcourir le monde à la quête d’information. Cependant, pour devenir journaliste, le passage obligé est celui de l’apprentissage. Apprendre, s’épanouir, tout en ayant cette soif de curiosité.

La première école de journalisme en France, l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ Paris) lance en Tunisie un programme de validation des acquis de l’expérience (VAE). Il s’adresse aux journalistes tunisiens en activité. L’ESJ Paris offre également des cycles de formation certifiantes destinées aux journalistes et aux médias. Le VAE est une première en Tunisie.

Ainsi, Guillaume Jobin, président de l’ESJ Paris et Maher Tabourbi, vice-président de l’UIT, annoncent le lancement de ce programme. Et ce, dans le cadre de la matinée ESJ consacrée à la thématique : “Métiers du journalisme : les formations adaptées aux professionnels.”

En France, la VAE permet de faire reconnaître les acquis tirés de l’expérience professionnelle par un titre officiel. Autrement dit, tout journaliste en activité voit reconnaître ses acquis par un diplôme. Pour ce faire, il faut effectuer un travail de recherche; puis déposer un mémoire et enfin soutenir ses travaux. Ils sont validés par un jury scientifique de l’ESJ Paris.

ESJ Paris-Tunis : adhérer au mastère tous médias

A travers ce programme inédit, et pour la première fois en Tunisie, il est désormais possible que tout journaliste tunisien en exercice depuis plus de trois ans puisse obtenir la validation de ses acquis d’expérience et avoir ainsi la possibilité d’adhérer au mastère tous médias qui lui permettra à la fin de son cursus de décrocher, suite à la décision du jury, un diplôme en Journalisme de l’ESJ Paris ainsi qu’au réseau international et “Chapters de l’ESJ”.

Par ailleurs, les journalistes et médias pourront également bénéficier de formations certifiantes et formations à la carte, répondant à la demande et aux besoins spécifiques des médias. De ce fait, la formation continue permet d’adapter les pratiques à un monde qui évolue vite. Aujourd’hui, notre métier devient de plus en plus multimédia. Dans le journalisme, comme dans d’autres domaines, la formation continue permet en effet d’adapter les pratiques à un monde qui change constamment.

En clair, le journalisme est une école de la vie où on ne cesse jamais d’apprendre. Choisir l’ESJ Paris-Tunis c’est aussi choisir la plus ancienne des écoles de journalisme. Mais plus encore c’est se tourner vers l’avenir.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    L’ESJ Paris n’est pas la première école de France, mais la 17ème, selon le classement 2018 du Figaro : https://etudiant.lefigaro.fr/orientation/actus-et-conseils/detail/article/devoile-son-palmares-des-ecoles-de-journalisme-20671/. Mais elle arrive en 17ème position.
    Cette école joue sur l’ambiguïté avec l’ESJ Lille, qui elle, est bien la première école dans les classements.
    Elle ne fait pas non plus partie des 14 écoles reconnues par la profession en France.
    Attention à la confusion.
    Merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here