Pagaille à l’ARP

Youssef Chahed L'Economiste Maghrébin

L’ARP devait auditionner le Chef du gouvernement Youssef Chahed sur la tragédie des nourrissons décédés à l’hôpital de La Rabta.

Ainsi, les explications du chef du gouvernement Youssef Chahed étaient attendues sur les circonstances de la tragédie; ainsi qu’un état des lieux du secteur de la santé.

Cependant, la séance d’audition a finalement tourné cours pour absence de quorum.

En tout, seuls 36 députés s’y sont présentés. Alors que la tenue d’une plénière requiert le quorum des 2/3, soit 145 présents.

Par ailleurs, certains députés se sont indignés du comportement des agents de la sécurité. En effet, ils ont empêché des conseillers et des activistes ayant droit d’accès à l’ARP d’entrer au Parlement, sous prétexte d’application de directives.

A l’heure actuelle, le vice-président, Abdelfattah Mourou, nie la responsabilité du bureau de l’ARP dans ce qui s’est passé. De ce fait, il a levé la séance à 09h30, en attendant d’avoir le quorum. Il était prévu qu’elle reprenne à 14h00.

Les protestations d’IJABA conduisent à l’annulation de la plénière

Cependant, à la reprise, les représentants du Syndicat IJABA de l’Enseignement supérieur ont profité de la présence dans l’hémicycle du chef du gouvernement pour exprimer leur colère  à cause de la situation de l’université publique. Suite à cela, la séance plénière a été interrompue. 

De ce fait, dans une déclaration aux médias, le porte-parole du gouvernement, Iyad Dahmani, souligne que ce qui s’est passé dans l’hémicycle du Parlement est « scandaleux ».

Il déclare : « Ce qui s’est passé au Parlement aujourd’hui est une honte pour la démocratie. Le Chef du gouvernement était présent depuis 10 heures du matin, mais avec l’inorganisation et l’absence des députés, la réunion a été suspendue. Ce qu’il l’a contraint à quitter l’Assemblée principalement en raison du chaos régnant. »

Il est à noter que des familles des blessés de la révolution et des martyrs se sont réunies aujourd’hui devant le Parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here