Samir Majoul s’insurge contre la facture de la STEG

samir majoul l'économiste maghrébin

Il est inconcevable d’imposer une augmentation de 50% sur le tarif de la STEG, affirme Samir Majoul, président de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, lors d’une demi-journée de réflexion sur le thème :” Le coût de l’énergie et son impact sur l’entreprise”.

Samir Majoul a affirmé que couper l’électricité aux entreprises qui n’ont pas réglé leurs factures d’électricité constitue un risque de faillite pour ces entreprises.  Pour lui, augmenter le tarif de l’électricité de 50% constitue une première dans le monde.

Dans le même contexte, il s’est indigné de constater que la STEG coupe l’électricité à des entreprises privées et exonère les entreprises publiques. Par ailleurs, il a recommandé le recours au gaz de schiste comme solution pour la réduction du déficit énergétique.

Il est à noter que l’UTICA n’est pas la seule organisation qui revendique la baisse du tarif de l’électricité. En effet, outre l’UTICA, deux  organisations nationales se sont insurgées contre la hausse des tarifs de l’électricité : l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), et la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH).

Elles  ont affirmé que la hausse du tarif de l’électricité engendre des coûts supplémentaires et par conséquent la hausse des prix des produits. Ce qui contribue à la détérioration du pouvoir d’achat du consommateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here