Industries manufacturières : probable stagnation de l’investissement au 1er semestre 2019

Industries manufacturières L-Economiste-Maghrébin

27% des chefs d’entreprises privées tunisiennes exerçant dans les industries manufacturières prévoient une stagnation de l’investissement. Et ce au cours du premier semestre de l’année 2019; contre 29% au deuxième semestre de 2018. Tels sont les résultats de l’enquête d’opinion semestrielle publiée par l’Institut national de la statistique (INS). 

Ainsi, cette stagnation sera enregistrée essentiellement dans les industries diverses (34%) et la filière agro-alimentaire (13%).

En revanche, les chefs d’entreprises sondés estiment que l’investissement régressera dans les activités des industries minières non métalliques (31% contre 43%), industries chimiques, mécaniques et électriques (45% contre 53%), ainsi que des industries du  textile, prêt-à-porter et du cuir (9% contre 12%).

En ce qui concerne l’état de l’investissement durant le deuxième semestre 2018, les résultats de l’enquête ont fait ressortir une légère amélioration dans les domaines des industries diverses (celles minières non métalliques, chimiques et alimentaires). Par contre, le rythme des investissements a décéléré pour les filières des industries mécaniques et électriques.

A noter que l’INS a réalisé l’enquête d’opinion semestrielle au cours du mois de décembre 2018. Et ce, auprès d’un échantillon de 850 chefs d’entreprises tunisiennes privées exerçant dans les industries manufacturières.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here