L’Artisanerie, un savoir-faire exceptionnel tunisien

L'artisanerie L'Economiste Maghrébin

Ils sont artisans et fiers de l’être. Leur unique ambition est de conserver ce précieux savoir-faire pour que l’artisanat ne disparaisse pas. L’artisanat tunisien est loin d’être cette petite industrie, mais bel et bien un savoir-faire et une tradition du terroir. C’est avec cet esprit là que les artisans exposent à l’Artisanerie qui ouvre ses portes à Tunis. 

L’Artisanerie voit le jour dans le cadre d’un projet visant à appuyer les petits réseaux d’artisans et leur place dans la chaîne de valeur. Elle est mise en œuvre par l’association SHANTI et ses partenaires, avec le soutien d’Oxfam.

Qui dit artisanat dit aussi la découverte du travail des artisans, des matières et des techniques ancrées dans un patrimoine vivant qui ne cesse d’évoluer.

Venant de Guermessa, d’Aïn Draham, mais aussi de Nefta, de la Médina de Tunis, de Feriana, Sidi Hssine, etc. l’Artisanerie demeure le point clé de cette rencontre entre artisans. Et oui, la communauté d’artisans se développe de plus en plus entre créateurs et entrepreneurs sociaux.

Redonner un sens à notre artisanat

L’objectif de cette démarche est de redonner un sens à notre artisanat. Mais cela permet aussi aux détenteurs de savoir-faire d’exposer leurs produits.

Il est évident que ce savoir-faire demande au fil du temps de nouvelles exigences. En clair, il nous offre à voir le meilleur de nos territoires, mais aussi l’histoire de nos artisans. L’espace atelier permet de s’initier aux techniques et découvrir les artisans en action. Il permet également aux professionnels de concevoir de nouvelles créations.

Certains voient la gamme de leurs produits se développer, alors que d’autres n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Mais, le souhait est le même : développer leur savoir-faire et aller de l’avant. Une approche humaine, où sont valorisés la création et le potentiel. L’Artisanerie se trouve au 44, Rue du Niger à Tunis.

 

Article précédentMWC 2019 : Google annonce une intéressante nouveauté
Article suivantEchanges commerciaux : hausse de 24% de la valeur des importations en janvier
Nadia Dejoui
Nadia Dejoui, travaille depuis plus de 3 ans comme journaliste politique à l’Economiste maghrébin. Diplômée de l’ESJ-Paris-Tunis ( 2012), elle a acquis de l'expérience comme journaliste free-lance pour plusieurs sites d'actualité comme Webdo , Tunisie Numérique, Direct info et Mena-Post. Elle est passionnée par l’écriture créative et la gastronomie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here