Conect : le relèvement du taux directeur ne constitue pas la solution

Conect taux directeur L-Economiste-Maghrébin

La Conect exprime sa grande inquiétude face aux graves conséquences du relèvement du taux directeur de la BCT. Et ce, sur le coût de financement des entreprises et leur compétitivité, tant au niveau local qu’international.

Les augmentations successives et surprises de ce taux affectent, selon la Conect, les investissements et la viabilité des projets lancés. Et elles remettent en cause les équilibres financiers des entreprises et leur capacité à faire face aux engagements bancaires.

En outre, la Conect considère que ces augmentations ne constituent pas la solution. Et ce, même si elles répondent à des considérations de maîtrise de l’inflation.

La confédération souligne que les vrais remèdes résident dans l’accroissement et la diversification de la production, l’amélioration de la productivité, le renforcement des exportations et la relance des secteurs stratégiques. A l’instar des phosphates, du tourisme, du textile et de tous les secteurs productifs.

Les solutions résident également dans l’accélération de la mise en œuvre des réformes annoncées, l’amélioration de l’environnement des affaires en Tunisie, l’assainissement du climat social et la lutte contre l’informel et l’économie parallèle

A cet égard, la Conect a préconisé de rompre avec l’approche classique adoptée, de mettre fin à la spirale inflation ou anticipations inflationnistes et accroissement du taux directeur de la BCT. Et ce, en s’attaquant aux vraies causes des problèmes d’inflation et de glissement du dinar que connait le pays.

Elle appelle le Gouvernement et toutes les parties concernées à ouvrir un dialogue direct et responsable avec l’ensemble des organisations syndicales et patronales du pays. L’objectif est de mettre en place les mesures adéquates et profondes pour sortir de la crise et garantir les intérêts réels de toutes les parties.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here